Thomas Cadène et Joseph Falzon, « Alt-Life, vol. 2 » (Le Lombard) : Taper 1 pour jouer, 2 pour tout détruire

ALTLIFE_02 - Photo © EXPRESSION@

Thomas Cadène et Joseph Falzon, « Alt-Life, vol. 2 » (Le Lombard) : Taper 1 pour jouer, 2 pour tout détruire

Dans l'univers d'Alt-Life imaginé par Thomas Cadène et Joseph Falzon, les humains ne vivent plus que virtuellement. Et si le créateur de ce système laissait ce dernier programmer son propre « game over » ?

J’achète l’article 1.50 €

Par Benjamin Roure,
Créé le 30.01.2021 à 10h30,
Mis à jour le 30.01.2021 à 13h03

À la fin du premier tome d'Alt-Life, on avait laissé Josiane et René dans le monde virtuel que l'humanité avait conçu pour, d'une certaine manière, se sauver d'elle-même. Après avoir éreinté jusqu'à bout cette formidable usine à fantasmes - oui, là-bas, on peut tout expérimenter, magie du dématérialisé... -, Josiane et René ont vu leur libido baisser et les grandes questions existentielles se faire de plus en plus prégnantes. Surtout René, qui a construit brique après brique un univers parallèle rien qu'à lui, qu'il compte laisser s'épanouir seul, en accélérant simplement un peu le temps pour le voir se développer. Or, petit souci dans cette contrée aux allures de roman médiéval-fantastique, une entité maléfique est née, qui pourrait tout annihiler. Et l'élue ayant les pouvoirs de la terrasser est tellement en colère contre le dieu René qui joue avec ses congénères, qu'elle pourrait bien laisser le monde s'autodétruire...

Thomas Cadène est un scénariste ambitieux et malicieux qui n'hésite pas à pousser ses idées assez loin. Dans le roman graphique Soon (avec Benjamin Adam, Dargaud, 2019), il imaginait la Terre après l'effondrement, et questionnait les raisons de vivre et d'espérer des survivants. Dans Alt-Life, son monde virtuel est amené à remplacer le monde matériel, seule issue pour des hommes et des femmes qui ont ravagé leur planète. C'est là qu'une bonne dose de philosophie s'insinue : sans perspective de mourir, vivre a-t-il encore un sens ? Il imagine ainsi ses avatars cesser de s'alimenter- car de toute façon, ça ne sert plus à rien dans le virtuel- et commencer à tourner en rond, voire à quitter la plateforme. Surtout, il met en scène un Créateur dont le programme lui échappe, le plaçant face à sa propre finitude. Et le plus fou, c'est que cette histoire complexe à différents niveaux prend des allures de saga fantasy ! Avec un trait volontairement aseptisé, soutenu par les couleurs pop de Marie Galopin, Joseph Falzon ajoute une surcouche de bizarrerie synthétique, où tout paraît factice à l'intérieur de décors déjà éthérés. De quoi retourner le cerveau du lecteur plusieurs fois de suite. Car même dans un super-ordinateur, la vie n'est pas qu'un jeu.

Thomas Cadène, Joseph Falzon
Alt-life, vol. 2
Le Lombard
Tirage: 11 000 ex.
Prix: 19,99 € ; 160 p.
ISBN: 9782803674701

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités