Trophées de l'édition 2019, boîte à idées

Trophées de l'édition 2019, boîte à idées : huit initiatives détonnantes

Le kit des mini-expositions « Félix Vallotton » de Martin de Halleux. - Photo MARTIN DE HALLEUX

Trophées de l'édition 2019, boîte à idées : huit initiatives détonnantes

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Laure Walter,
Créé le 13.12.2019 à 00h00,
Mis à jour le 12.12.2019 à 20h14

Parmi tous les bons dossiers que le jury des premiers Trophées de l'édition ne pouvaient primer, certains se démarquent par leur créativité.

Une maison d'édition école. 7 étudiantes à l'IUT Bordeaux Montaigne ont monté les éditions l'Apprentie, diffusées et distribuées par Daudin, et les ont cédées une fois diplômées à la promotion suivante. Leur premier titre, Xingu, d'Edith Wharton est paru en juin.

Des camions pour aller à la rencontre des lecteurs. Deux projets et deux échelles : d'un côté les éditeurs des Hauts-de-France et leur caravane littéraire Ornicar, qui sillonne depuis trois ans la région avec à son bord les livres des éditeurs locaux ; de l'autre Le Livre de poche, pionnier avec son « camion qui livre », qui fait la tournée des plages françaises depuis 2014. De début juillet à mi-août, la camionnette marque une étape avec le relais d'un libraire local, qui installe sa sélection et reçoit la clientèle.

L'encre thermochromique. Pour Luca, l'auteur de polar Franck Thilliez voulait que le lecteur accomplisse un acte pour accéder à la dernière phrase. Fleuve l'a donc imprimée, isolée sous la forme d'un rectangle noir sur un des rabats du livre, avec une encre thermochromique. Le lecteur doit chauffer cette partie manuellement, aidé par un indice dans l'intrigue : un des personnages du roman a fait de même pour une lettre.

Un festival des chats. Très inventif en matière de lancement, Albin Michel a notamment monté un festival des chats, le 4 octobre au Grand Rex à Paris, pour la parution de Sa majesté des chats, de Bernard Werber. Aux côtés du romancier, le magicien Eric Antoine, le comédien Bruno Salomone, l'humoriste Sellig ou l'auteur de BD Philippe Geluck ont fait le show devant 2 200 personnes.

Un jeu de cartes. Pour la parution du 50e titre en « Z/a », Zulma a confié à David Pearson le design d'un jeu de cartes aux couleurs de sa collection de poche. Chaque carte reprend un titre de la collection et son motif. Les 4 as mettent à l'honneur les engagements de la librairie indépendante (coups de cœur, expertise et conseil, animations et rencontres, prix unique du livre). Le 50e titre, Trois gouttes de sang, de Sadeq Hedâyat, a de plus été choisi par les libraires, invités à voter.

Des mini-expositions en kit. Martin de Halleux a conçu pour les vitrines et murs des librairies, un kit exposition consacré à Félix Vallotton avec, dans une boîte réutilisable, 9 gravures, déjà encadrées, issues de Félix Vallotton, Intimité(s) ainsi qu'un cartel explicatif. 19 libraires franciliens en ont profité.

Une pause déjeuner particulièrement nourrissante. Flammarion a lancé à destination de ses salariés une série de conférences « 12-13 ». Sur l'heure du déjeuner, en petit comité (50 à 100 personnes selon les interventions), elles permettent d'entendre des auteurs phare de la maison comme Fabrice Midal, Christophe Galfard, Stéphane Allix ou Serge Joncour.

Les podcasts. Phénomène en pleine expansion dans l'édition, le podcast est un support qu'a utilisé Robert Laffont dès l'an passé avec Primo, podcast natif co-produit avec Nouvelles écoutes. Les seize épisodes de vingt minutes, qui atteignent les 100 000 téléchargements, donnent à entendre la réalité du métier d'éditeur et la vie d'un livre. A.-L. W.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités