A paraître

Les éditions TohuBohu vont publier une biographie de Charles Aznavour, a annoncé l'éditeur dans un communiqué.

Depuis plus de deux ans Charles Aznavour travaillait avec Jacques Pessis sur son ultime ouvrage, qui reste inachevé. La maison d'édition a décidé de le publier en l'état, soit toutes les pages lues et approuvées par le chanteur-comédien, sous le titre Charles Aznavour, Jacques Pessis : dialogue inachevé. Il sera en librairie le 26 octobre avec un tirage de 15000 exemplaires.

Tout a commencé avec un cadeau de Jacques Pessis, spéicaliste des biographies de célébrités: "Voici trois ans, je lui offre un livre objet que j’ai eu le bonheur de consacrer à Dalida. Sa réaction est immédiate: « Je veux le même! ». Ce désir n’est pas un ordre, mais une chance que l’éditeur saisit immédiatement. Nous décidons même qu’il sera le co-auteur de cet album de prestige."

Jacques Pessis, ami depuis 40 ans avec l'artiste, est son voisin depuis trois décennies. On apprend ainsi les débuts de leur relation: "Pendant un quart de siècle, je vais avoir la chance de le retrouver régulièrement l’été, chez lui, chez moi ou dans l’un ou l’autre des restaurants des environs où il a ses habitudes. Je vais vivre des moments mémorables, à commencer par des déjeuners avec Charles Trenet, où ne manque pas d’être présent notre complice de toujours, Gérard Davoust."

"Le souvenir de ce travail en commun"


Et d'ajouter: "Nous avons poursuivi notre dialogue tout au long de ce dernier été, alors qu’il soignait son bras gauche cassé, pour remonter sur scène le plus vite possible. Nous avions prévu d’ajouter des photos de sa si longue carrière, et il m’avait assuré que, dès son prochain passage en Suisse, je pourrais les récupérer. (…)
Le destin ne me permettra pas de récupérer ces clichés, mais je conserve dans un coin de mon cœur et de mon âme bien d’autres images, mais aussi le souvenir de ce travail commun avec celui que la postérité ne manquera pas de présenter comme le plus grand artiste français du XXe siècle, et, sans doute, du XXIe. Ces pages, les voici, telles qu’il les a lues et approuvées, de tout son cœur. (…)
Notre dialogue demeurera donc inachevé, interrompu par une fin que personne n’imaginait. Il rentrait du Japon, heureux d’être remonté sur scène et s’apprêtait à repartir en Arménie, dix jours plus tard.
"
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités