Valérie Perrin est la lauréate du prix Maison de la presse 2018 | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 30.05.2018 à 17h09 (mis à jour le 30.05.2018 à 18h00) proclamation

Valérie Perrin est la lauréate du prix Maison de la presse 2018

Valérie Perrin - Photo VALENTIN LAVERGNE/ALBIN MICHEL

Pour la 49e édition du prix, l’enseigne récompense Changer l’eau des fleurs paru le 28 février chez Albin Michel.

Changer l’eau des fleurs, de Valérie Perrin, paru le 28 février chez Albin Michel, remporte le prix Maison de la presse 2018, décerné par le groupe de distribution NAP et le Syndicat national des dépositaires de presse, qui cogèrent l’enseigne Maison de la presse représentant 601 Maison de la presse et 804 Mag Presse. Ce 49e prix lui a été remis le 30 mai à 18 h 30 à la Société des gens de lettres par le président du jury, Michel Bussi, qui fut lui-même récompensé par le prix en 2012 pour Un avion sans elle (Presses de la Cité).

Changer l’eau des fleurs est le second roman de Valérie Perrin, qui est aussi photographe et scénariste et travaille aux côtés de Claude Lelouch. Son premier roman, Les oubliés du dimanche, a été publié en 2015 chez Albin Michel et a remporté de nombreuses récompenses littéraires dont le prix Intergénération de la Forêt des livres.

Dans Changer l’eau des fleurs, Valérie Perrin nous fait partager l’histoire intense de Violette Toussaint, garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne, qui réconforte dans sa loge gens de passages et habitués mais qui croit obstinément au bonheur malgré les épreuves. "Une histoire faite de drames, de violence affective, de rencontres et de reconstruction, une histoire pleine de rebondissements où l’on rit, où l’on pleure […] Un roman sensible, touchant mais ô combien lumineux" a souligné le jury.

Changer l’eau des fleurs est arrivé devant Massacre des innocents, de Marc Biancarelli (Actes Sud), Tyrannie, de Richard Malka (Grasset), La chambre des merveilles, de Julien Sandrel (Calmann-Levy), Sauf, d’Hervé Commère (Fleuve Editions) et Les indifférents, de Julien Dufresne Lamy (Belfond).

Valérie Perrin succède à Philippe Besson, lauréat du prix Maison de la presse 2017 avec Arrête avec tes mensonges (Julliard), qui s’est vendu à 115 000 exemplaires, tous formats confondus (source GFK).
close

S’abonner à #La Lettre