Voyages de Brooklyn à Abidjan au cinéma | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 03.12.2019 à 20h42 (mis à jour le 04.12.2019 à 14h06) Adaptations

Voyages de Brooklyn à Abidjan au cinéma

Gugu Mbatha-Raw et Edward Norton dans Brooklyn Affairs - Photo WARNER BROS

Edward Norton nous emmène dans le New York des années 1950 avec l'adaptation d'un roman de Jonathan Lethem tandis que Dominik Moll nous fait voyager entre le massif central et la Côte d'Ivoire avec la transposition du polar de Colin Niel.

En salles le 4 décembre, Brooklyn Affairs est une libre adaptation du roman de Jonathan Lethem, Les orphelins de Brooklyn, paru aux éditions de L'Olivier en 2003.

Edward Norton signe une fresque à l'ancienne avec ce polar sur fond de corruption et de ségragationnisme, où se côtoient Bruce Willis, Willem Dafoe et Alec Baldwin. Du roman de Lethem, Norton a surtout gardé le personnage de Lionel Essrog, orphelin atteint du syndrome de Gilles de la Tourette. Il y a mêlé un événement autobiographique, la rencontre entre son grand-père urbaniste et Robert Moses, artisan de la transformation bourgeoise de New York, en poussant les minorités et les pauvres hors de la ville. Pour cela, il a décalé l'histoire à la fin des années 1950.
 

Brooklyn Affairs est une enquête entre le Harlem jazzy et le Brooklyn un peu pourri, un film à l'ancienne qui réhabilite les grands films noirs de cette période. Jusque là les ouvrages de Jonathan Lethem n'avaient jamais inspiré les producteurs. Mais deux de ses livres sont aussi en cours d'adaptation. Tonight at Noon, transposition de sa nouvelle Five Fucks, vient d'être tourné. You don't Love Me yet est en préparation, à partir de son roman éponyme, non traduit en France.
 

Seules les Bêtes

Avec Seules les bêtes, Dominik Moll transpose le roman de Colin Niel. Le réalisateur a adapté le polar polyphonique avec Gilles Marchand. Entre le Causse Méjean dans le Massif Central et Abidjan en Côte d'Ivoire. Le film rassemble Denis Ménochet, Damien Bonnard, Laure Calamy et Valeria Bruni Tedeschi.

Seules les bêtes, paru aux éditions du Rouergue en 2017, et réédité la semaine dernière en format poche chez Babel noir, a reçu les Prix polar en séries 2017 et Prix Landerneau polar 2017.


 
close

S’abonner à #La Lettre