40% des livres au format accessible aux personnes handicapées d’ici 2016 | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 23.03.2015 à 17h59 (mis à jour le 23.03.2015 à 21h47) Numérique

40% des livres au format accessible aux personnes handicapées d’ici 2016

Les perspectives de développement d’une offre commerciale de livres à un public adapté, une enquête, présentée au Salon du livre de Paris - Photo OLIVIER DION

Une enquête, présentée lundi 23 mars au Salon du livre de Paris, fait le point sur les perspectives de développement d’une offre commerciale de livres adaptés, notamment grâce au nouveau format de fichier numérique Epub3.

Alors qu’un élargissement de «l’exception handicap» au droit d’auteur est actuellement à l’étude dans le cadre du projet de loi Création du ministère de la Culture, une enquête, présentée lundi 23 mars au Salon du livre de Paris, fait le point sur les perspectives de développement d’une offre commerciale de livres adaptés au public souffrant de handicap.   
 
Avec 7,9 millions de personnes atteintes d’un handicap en France, soit 13% de la population, les besoins en matière d’édition adaptée sont importants mais appellent des réponses très variées en fonction du handicap (livres audio, ouvrages en braille, etc.).
 
Selon l’enquête réalisée par Idate consulting pour le ministère de Culture et de la Communication, la production éditoriale française courante est encore peu disponible sous forme accessible : 70% des titres du Top 50 des ventes de 2013 sont disponibles sous forme audio, 54% en grands caractères et seulement 20% en braille.
 
Le numérique pourrait changer rapidement la donne, en particulier grâce au nouveau format Epub3 qui permet d’intégrer dès le départ, dans les fichiers, les fonctionnalités du livre adapté. «Le numérique crée une passerelle entre édition courante et édition adaptée», s’est réjoui Gilles Fontaine, d’Idate consulting, lors de son intervention au salon. Selon lui, 40% de la production éditoriale française pourrait être disponible dans un format accessible d’ici 2016, pour ce qui est des livres uniquement composés de texte. L’édition de livres illustrés, et en particulier des manuels scolaires, est en revanche plus complexe. Un standard propre aux ouvrages éducatifs dérivé d’Epub3, appelé Edupub, est actuellement en préparation.
 
Le processus d’adaptation à grande échelle de la production éditoriale pour le public handicapé n’en est qu’à ses débuts. «Le paysage va devenir très complexe», a averti Gilles Fontaine, qui a réaffirmé le rôle de tous les partenaires – éditeurs, associations, bibliothèques – dans cette mise en œuvre.
 
L’enquête fournit plusieurs recommandations, notamment la nécessité de créer un portail unique pour recenser les livres accessibles numériques commerciaux et non commerciaux, de définir un label d’accessibilité des œuvres que les plateformes commerciales s’engageraient à respecter, d’intégrer l’offre de  livres numériques adaptés dans le catalogue du dispositif PNB (Prêt numérique en bibliothèque).

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre