Enchères

750 000 euros pour des archives de Marcel Proust

Proust sur son lit de mort par Jean-Bernard Eschemann, 1922 - Photo SOTHEBY’S

750 000 euros pour des archives de Marcel Proust

Jeudi 24 mai, la maison anglaise Sotheby’s a dispersé 70 lots d’archives inédites du romancier issu de la collection de sa petite-nièce.

Par Cécile Charonnat,
Créé le 25.05.2018 à 18h30,
Mis à jour le 25.05.2018 à 19h00

Un jeu d’épreuves d’A l’ombre des jeunes filles en fleur, des lettres de Gaston Gallimard à Marcel Proust, un portrait au crayon de l’auteur sur son lit de mort. Jeudi 24 mai, la maison Sotheby’s a mis aux enchères 70 lots inédits provenant de la collection de la petite-nièce du romancier, Marie-Claude Mante.
 
C’est la deuxième vente de l’année concernant Marcel Proust. En avril dernier, un questionnaire rempli par l’écrivain l’année de ses 15 ans avait déjà été mis sur le marché pour 250 000 euros à l’occasion du Salon du livre rare de Paris.
 
Hier, la vente de Sotheby’s a permis de récolter 750 000 euros. L’enchère la plus haute est allée à l’un des premiers brouillons d’un passage de Du côté de chez Swann, la promenade du héros du côté de la Vivonne, qui a été adjugé à 132 500 euros.
 
Disputé, le portrait au crayon a été cédé pour 45 000 euros, alors qu’il avait été estimé entre 1 000 et 1 500 euros. Préempté par le musée Marcel Proust d’Illiers-Combray, le jeu d’épreuves d’A l’ombre des jeunes filles en fleur est parti pour 62 500 euros.
 
Seules les 138 lettres adressées par Gaston Gallimard à Marcel Proust ont été vendues pour un montant moindre (93 750 euros) que leur estimation (100 000 à 150 000 euros).
 
Cette vente d’archives inédites chez Sothebys s’accompagnait d’autres œuvres d’écrivains et d’artistes, comme Daphnis & Chloé, de Marc Chagall. Enrichi de 42 lithographies, l’ouvrage a recueilli la plus haute enchère, à 140 000 euros.
 
Par ailleurs, cinq carnets inédits d’Antonin Artaud ont été préemptés par la Bibliothèque nationale de France.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités