Bande dessinée

Adrien Houillère, « Retrouver Ganesh » (Delcourt) : De danse et de dessins

RETROUVER GANESH - Photo © ÉDITIONS DELCOURT, 2021 - HOUILLERE

Adrien Houillère, « Retrouver Ganesh » (Delcourt) : De danse et de dessins

Réflexion sur la création, le corps, l'ouverture aux autres... Adrien Houillère noue un dialogue fécond avec le chorégraphe Vimal Amarasingam. Tirage à 7000 exemplaires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Benjamin Roure,
Créé le 11.06.2021 à 15h00,
Mis à jour le 11.06.2021 à 17h51

Quand le danseur et chorégraphe Vimal Amarasingam lui demande de faire une bande dessinée autour de son travail, Adrien Houillère ne comprend pas très bien. D'autant plus que son ami lui explique qu'il ne s'agira pas juste de dessiner le corps en mouvement, mais bien d'apporter un regard personnel, qui enrichira l'ensemble. Pas évident, mais le jeune auteur joue le jeu et essaie de comprendre qui est vraiment le petit garçon parti du Sri Lanka à l'âge de 12 ans pour s'installer à Chambéry, puis devenir danseur, et qui n'est pas retourné sur cette île de l'océan Indien pendant 28 ans. Il suit alors les répétitions du prochain spectacle, autobiographique. Il interroge, se documente, se prend la tête, dessine. Mais se heurte aux mots de Vimal, qui lui renvoie son regard de blanc occidental paternaliste.

Car le récit de vie - et donc le travail de création - de Vimal Amarasingam est celui de la double culture, des racines lointaines à questionner car elles donnent des branches surprenantes. C'est un obstacle inattendu pour l'auteur, qui en outre ne connait rien à l'art de la danse.

Pour le surmonter, il va revenir sur son propre cheminement artistique, sur ses réflexions de jeune papa, sur un traumatisme de jeunesse. Trouver la clef au fond de lui-même, et ainsi percer le secret du flot de mots de son ami danseur qui ne veut plus être juste un étranger dans le regard de l'autre.

C'est donc une bande dessinée ovni que compose ici le jeune Adrien Houillère, venu de l'édition alternative. Entre documentaire, autobiographie, évasion philosophique et réflexion formelle. Car s'il croque le danseur et leurs dialogues, il n'hésite pas à faire des flash-back, des apartés, des sauts dans le temps et l'espace. Et ce, dans des découpages déstructurés, jouant sur le vide ou la répétition par exemple, et par un choix de couleurs non réalistes et une ligne fluide qui n'hésite pas à tutoyer l'abstraction, pour mieux exprimer les sentiments les plus complexes. L'objet final décontenance, hypnotise et bouscule nos certitudes, quant à la narration en bande dessinée, à l'acte de création artistique et à l'ouverture aux autres cultures. Et c'est si rare qu'on en ressortira forcément changé.

Adrien Houillère
Retrouver Ganesh
Delcourt
Tirage: 7 000 ex.
Prix: 18,95 € ; 160 p.
ISBN: 9782413040651

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités