Amazon lance son Kindle DX dans plus de 100 pays, dont la France

Le Kindle © Amazon

Amazon lance son Kindle DX dans plus de 100 pays, dont la France

Le cybermarchand propose depuis le 6 janvier à ses clients du monde entier la nouvelle version de son lecteur numérique.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
avec vt,
Créé le 06.01.2010 à 00h00,
Mis à jour le 06.01.2010 à 00h00

En pré-commande depuis le 6 janvier, mais expédié à partir du 19, le Kindle DX est désormais disponible dans plus de 100 pays, après un lancement réussi en octobre dernier aux Etats-Unis.

Devenu le produit le plus vendu par le cybermarchand pendant la période des fêtes, ce nouveau lecteur numérique est proposés au prix de 489 $ (339 €), soit 230 $ de plus que la première version du Kindle.

Le lancement mondial du Kindle DX intervient trois mois après les débuts du Kindle en version classique sur la scène internationale.

D'après le communiqué d'Amazon, qui domine le marché américain des livres électroniques, l'appareil sera synchronisé avec les réseaux téléphoniques des territoires où il est vendu, afin que les utilisateurs puissent télécharger les contenus.

Amazon, qui indique que “le Kindle DX utilise la même technologie 3G sans fil que les téléphones portables de dernière génération et ne nécessite pas de borne Wifi”, mais n'a passé aucun accord avec un opérateur local, ne précise pas le surcoût pour le consommateur de chaque téléchargement en provenance des Etats-Unis.

Le Kindle DX peut stocker jusqu'à 3 500 livres

Le lecteur pourra télécharger des journaux, livres et magazines et stocker jusqu'à 3 500 livres (contre 1 500 pour le Kindle classique).

Le Kindle Store propose des titres comme Le Monde, pour la presse, et des livres édités par Atlantic Books, Bloomsbury, Canongate, Faber and Faber, Harlequin, HarperCollins, Lonely Planet, Penguin, Profile Books, Quercus, Random House, Simon & Schuster ou Wiley.

La stratégie de communication d'Amazon cible avant tout les milieux d'affaires, artistiques et universitaires.

Après avoir clamé, sans chiffres à l'appui, que le portail avait vendu davantage de livres numériques que de livres imprimés durant les fêtes, le cybermarchand a profité du coup d'envoi du grand salon de l'électronique de Las Vegas, qui fait une place sans précédent aux livres électroniques cette année, pour faire cette annonce.

Le groupe veut surtout conserver ses parts de marché face au déferlement de concurrence.

On annonce pour les mois qui viennent la tablette d'Apple (mars), des fonctionnalités spécifiques à la lecture électronique dans le nouveau mobile de Google (Nexus One, lancé hier), le lancement de l'Entourage Edge ou encore de nouveaux modèles chez Cool-er.

06.01 2010

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités