Amazon propose aux libraires américains de vendre ses Kindle | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 06.11.2013 à 17h44 (mis à jour le 06.11.2013 à 19h19) Numérique

Amazon propose aux libraires américains de vendre ses Kindle

Photo © OLIVIER DION

Les revendeurs recevront une commission de 6% sur les appareils, et de 10% sur les livres numériques.

Amazon a ouvert ce 6 novembre aux Etats-Unis un programme de revente de ses Kindle aux libraires et à tous distributeurs intéressés annonce le cybermarchand dans un communiqué.
 
Les libraires adhérents recevront une commission de 6% sur les ventes des différents modèles de liseuses et de tablettes. Dans les deux années suivantes, ils toucheront 10% de commission sur les livres numériques achetés via ces appareils. La commission sur les accessoires (couvertures et chargeurs) atteint 35%.
 
Les distributeurs intéressés seulement par le matériel recevront 9% de commission, et rien sur les ventes d’ebooks. Aux Etats-Unis, les chaînes Walmart et Target ont mis fin à leur partenariat l'an dernier.
 
Les liseuses et tablettes d’Amazon sont des systèmes fermés, ne fonctionnant qu’avec les livres numériques achetés sur Amazon, mais pas avec des fichiers EPUB achetés dans une autre librairie numérique. 
 
En France, elles sont diffusées sur le site du cybermarchand, ainsi que chez Darty et la chaîne d’hypermarchés Géant, mais dans aucune librairie depuis la faillite de Virgin, qui revendait des Kindle depuis 2011. Amazon avait aussi proposé ses Kindle au Furet du Nord qui a les refusés selon Christophe Desbonnet, directeur marketing et commercial de la chaîne de librairies. En Grande-Bretagne, Waterstone a signé un accord de revente l’an dernier.
close

S’abonner à #La Lettre