Amis que vent emporte | Livres Hebdo

Par Olivier Mony, le 06.12.2013 15 janvier > Roman France

Amis que vent emporte

Olivier Charneux - Photo J.-F. PAGA/GRASSET

En ce temps-là, on mourrait à 30 ans. C’était une sale époque pour en avoir 20. Une sale époque pour vouloir tout étreindre, tout connaître, l’éblouissement du désir, la beauté de la vie, la disparition progressive des ombres de l’enfance. Olivier Charneux, né en 1963, était de ceux-là.

Lire la suite (1 740 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre