Arnaud Cathrine (Festival Tandem) : «Le goût de la performance»

Arnaud Cathrine

Arnaud Cathrine (Festival Tandem) : «Le goût de la performance»

Arnaud Cathrine, conseiller du nouveau festival littéraire Tandem, à Nevers, du 7 au 10 février, présente cette manifestation qui partira à la découverte de talents émergents.

J’achète l’article 1.50 €

Par Michel Puche,
avec mp,
Créé le 17.01.2013 à 00h00,
Mis à jour le 17.01.2013 à 00h00

Quelle a été la genèse de ce festival ?
A l'origine, c'est Jérôme Duwa (président de l'association porteuse du projet) qui a proposé à la municipalité et à l'adjointe à la culture, Jacqueline Richard, la création d'un festival littéraire de création, en partenariat avec la médiathèque de Nevers et sa directrice, Claire Garand. Me sachant nivernais et connaissant le travail de programmation que j'ai effectué au Correspondances de Manosque et à Paris en toutes lettres, ils m'ont proposé de concevoir la nature de ce festival et d'en être le conseiller littéraire.

Allez-vous vous inspirer des expériences vécues en tant qu'auteur ou en tant que conseiller à Manosque ?
Les deux bien sûr puisque ces deux expériences sont intimement liées. Le dénominateur commun, c'est «l'écrivain en scène», en création et en dialogue, notamment avec les autres disciplines artistiques.
Il est toujours très intéressant pour le public de rencontrer un auteur après l'avoir entendu et vu sur une scène. Et c'est également très exaltant pour les auteurs qui ont de plus en plus le goût de la performance, qui se l'autorisent de plus en plus (je fais partie de ceux-là).
Il y a encore une quinzaine d'années (quand j'ai publié mes premiers romans), on avait cantonné l'écrivain à devoir rester derrière une table pour signer (ou non, d'ailleurs !), balayant toute une tradition de l'oralité : souvenons-nous de la poésie sonore (pour ne pas remonter beaucoup plus loin !), des Revues Parlées de Blaise Gauthier à Pompidou... Les Correspondances de Manosque et de nombreux festivals inventifs ont à présent «rendu» à l'auteur son corps et sa voix, tant mieux. Alors voilà ce à quoi on assistera à Tandem : le texte qui surgit de là où il est venu, l'auteur lui-même, avec un accompagnement pluridisciplinaire. Ce qui ne veut pas dire qu'on n'entendra pas de grands interprètes à Nevers ; pour preuve : Natalie Dessay lisant Annie Ernaux et Patrice Chéreau lisant Dostoïevski.

Quelles innovations apporterez-vous ?
En tant qu'auteur, je n'aime rien tant que les créations pensées en collaboration avec les programmateurs. J'ai donc choisi une poignée d'auteurs que j'admire et je leur ai donné une carte blanche. Mission pour eux : venir en création ou en lecture croisée avec un artiste de leur choix. Ce qui explique que la littérature va se trouver en résonnance avec notamment la musique (jazz, pop et lyrique), les arts graphiques, le théâtre, la chorégraphie...

Que va découvrir le public ?
Il s'agira d'une série de tandems conçus par les auteurs eux-mêmes. Des créations inédites pour un bon nombre. Olivier Adam et le chanteur Florent Marchet, Nancy Huston pour deux propositions : l'une avec le jazzman Edouard Ferlet, l'autre avec la comédienne Chloé Réjon ; mais aussi Marie Darrieussecq et la jeune cantatrice Dania Elzein, Véronique Ovaldé et le chanteur Betrand Soulier, Pascale Roze et la jeune romancière Katrina Kalda, Alain Mabanckou et Pia Petersen. Côté jeunesse : Jean-Claude Mourlevat, Christophe Mauri et François Hadji-Lazaro. Sans oublier la table ronde autour de la sublime maison d'édition nivernaise Le Chemin de fer (avec l'écrivain Denis Lachaud et l'illustratrice Ulrika Byttner) et le travail des artistes nivernais qui ont, eux aussi, eu une carte blanche consistant à proposer des performances autour des oeuvres des auteurs invités (la Compagnie du Temps pluriel, Fanny Torrès, Jean-Luc Revol et Gil Galliot, la Compagnie Déviations, Hélène Magne...).

Et vous restez aussi conseiller des Correspondances de Manosque ?

Bien sûr. Je fêterai l'an prochain à Manosque mes dix ans de collaboration avec le festival !

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités