Aurélie Filippetti rend hommage à la « vitalité magnifique de la littérature française »

Aurélie Filippetti rend hommage à la « vitalité magnifique de la littérature française »

Aurélie Filippetti et Amélie Nothomb (c) Henri-Pierre Godey / MCC

Aurélie Filippetti rend hommage à la « vitalité magnifique de la littérature française »

La Ministre a inauguré vendredi le Livre sur la Place à Nancy, en rappelant l'importance des auteurs et de la lecture.

Par Vincy Thomas,
avec vt Créé le 15.04.2015 à 20h04

Lors de son discours inaugural du Livre sur la Place, la manifestation littéraire nancéenne, la Ministre de la culture et de la communication, Aurélie Filippetti, a rappelé, vendredi 14 septembre, l'importance des auteurs et de la lecture.

Elle a ainsi rendu hommage à la « vitalité magnifique de la littérature française ». La Ministre a défendu sa diversité : « On a souvent dit, ces dernières années, et surtout à l'étranger, que notre littérature était « nombriliste », refermée sur elle-même. Mais non ! Elle n'a jamais été aussi ouverte sur le monde, sur la France d'aujourd'hui, sur les problèmes, les cassures de la société. Elle s'aventure dans les lisières, dans la périphérie des villes, des vies et parlent d'autres horizons et d'autres cultures. C'est une littérature qui a les yeux grands ouverts, qui pressent souvent ce que sera notre demain à tous. Car les écrivains, aussi, annoncent, prédisent, même si on ne les entend pas toujours. »

Elle salue ainsi Le livre sur la Place, qui établit ce précieux lien entre les auteurs et le public, et particulièrement les jeunes, Aurélie Filippetti répète que le livre doit ainsi lutter contre les inégalités et un parcours pour permettre à chacun de s'exprimer. « Ma profonde ambition en termes de livre et de lecture : que le livre soit accessible à tous, quelque soit son support » rappelle la Ministre.

« Chaque enfant, d'où qu'il vienne, quelle que soit son origine, est un petit roi, avec son propre imaginaire, sa propre manière de sentir, de bouger, de voir le monde, d'inventer, de créer par lui-même, sûrement, un jour. Il ne faut pas laisser tant de petites richesses en friche. Ce n'est pas seulement une question de culture, c'est une question d'égalité. Et cette égalité est pour moi fondamentale » explique-t-elle pour justifier son attachement à l'éducation artistique.

La Ministre a achevé son discours en remerciant des auteurs - Daniel Picouluy, Alain Mabanckou, Abd el Malik, Isabelle Autissier -, les librairies La Parenthèse, L'Autre rive, Didier, la quarantaine de structures d'édition implantées dans la région et la Bibliothèque municipale de Nancy.

La 34e édition du Livre sur la Place, premier grand salon littéraire de la rentrée est sous la présidence d'Amélie Nothomb et attend plus de 140 000 visiteurs.

Les dernières
actualités