Edition

BD, cartes, audio... quand la santé mélange les genres

Marie-Anne Jost-Kotik, directrice éditoriale de First : « Le 9e art permet de toucher un public potentiellement plus jeune et connecté qui n'oserait pas lire 400 pages d'un titre de santé. » - Photo Olivier Dion

BD, cartes, audio... quand la santé mélange les genres

Les livres de santé se diversifient sous de nouveaux formats pour séduire de nouveaux publics.

J’achète l’article 1.5 €

Par Cécilia Lacour ,
Créé le 26.11.2021 à 17h16

Pour dynamiser leur approche de la santé, les éditeurs n'hésitent pas à s'inspirer des succès issus d'autres segments. Déjà investie par le développement personnel, la bande dessinée s'invite désormais dans le rayon santé. Le 9e art « permet de toucher un public potentiellement plus jeune et connecté qui n'oserait pas lire 400 pages d'un titre de santé », estime Marie-Anne Jost-Kotik, directrice éditoriale chez First. Après avoir misé sur Le guide gynéco : joyeux et décomplexé de Juju la gygy en début d'année, l'éditrice prévoit pour le 28 octobre Lily Cane arrête de fumer, de Bénédicte Des Mazery et Dan Belhassen, afin de « proposer une autre approche sur un sujet d'addiction pas du tout nouveau ».

Charlène Guinoiseau, directrice éditoriale de Jouvence- Photo OLIVIER DION

Après la création du label « Dunod Graphic » cet été, la maison poursuit le développement de ses bandes dessinées au premier trimestre. « Traiter un sujet par l'illustré permet de parler au plus grand nombre », assure Marguerite Cardoso, responsable éditoriale de la maison. Elle programme pour le premier trimestre L'endométriose, de Clara de Yasmine Candou, illustré par May, fait des gribouillis. Un titre pour lequel les autrices se sont rapprochées de l'association de lutte contre l'endométriose EndoFrance. « La bande dessinée est une manière de renouveler son fonds et permet aussi d'accueillir de nouveaux auteurs », complète Barbara Astruc, directrice éditoriale chez Leduc. La maison a, elle aussi, lancé son label dédié « Leduc Graphic » fin août et y a programmé deux premiers titres de santé : Ma Crohn de vie de Juliette Mercier et Mon vagin, mon gynéco et moi de Rachel Lev.

Photo PHOTOS : OLIVIER DION

Guy Trédaniel, qui a « l'habitude d'avoir recours à la bande dessinée pour traduire autrement un best-seller », annonce pour sa part avoir quelques projets en développement pour le premier semestre 2022.

Tirer les cartes

Après le 9e art, direction le rayon ésotérique. L'engouement pour les tarots et les oracles a suscité des envies de diversification et pousse les éditeurs à investir le champ des cartes. Pour « repenser notre approche de la santé et du bien-être », Charlène Guinoiseau, directrice éditoriale de Jouvence, a publié le 12 octobre Yoga à la carte de Julien Levy afin de proposer « des séances de yoga sur mesure » à ses lecteurs. Cette discipline sportive et spirituelle se renouvelle également en carte dès janvier au Courrier du livre avec La voie du yoga de Sahara Rose, un coffret illustré par Danielle Noël. Après avoir édité ce format « avec succès » dans son rayon parenting, Tatiana Delesalle, directrice éditoriale de Mango, lance « Mon petit rituel zen » l'année prochaine, une collection « ludique et super pratique ». Chaque coffret reposera sur le même principe : une carte avec une illustration correspondra à un exercice. Avec 30 cartes au total, la collection vise à faire baisser le niveau de stress à travers la méditation, l'auto-hypnose ou encore la respiration. Après avoir abordé l'ostéo-gym dans ses guides visuels, ses bibles et dans ses collections « Basiques santé » ou « C'est malin », Leduc déclinera cette thématique dans un coffret composé de soixante cartes. Cette formule « permet de personnaliser davantage son rapport à la santé. Sans compter que les cartes sont un outil de la pratique qui accompagne le lecteur et permet de pratiquer à plusieurs », affirme Barbara Astruc.

Fabrice Midal dirige la nouvelle collection « Sans se prendre la tête ».- Photo OLIVIER DION

Enfin, la santé s'écoute. En avril dernier, Lizzie, la marque de livres audio d'Editis, et First se sont associés pour lancer « Sans se prendre la tête ». Cette collection dirigée par Fabrice Midal a notamment été inaugurée par Méditer sans se prendre la tête, de Fabrice Midal, Retrouver le sommeil sans se prendre la tête du docteur Philippe Aïm et Arrêter de fumer sans se prendre la tête du docteur Jean-Marc Benhaiem. Elle propose des séances audio de méditation et d'hypnose sur un support CD ou en téléchargement et un livre de soutien. « Nous avons travaillé le côté hybride de la collection avec une version entièrement audio chez Lizzie », complète Marie-Anne Jost-Kotik. Après avoir eu une « superbe mise en place », l'éditrice prépare d'autres titres pour l'année prochaine.

Les dernières
actualités