Bohème, moi non plus | Livres Hebdo

Par Sean James Rose, le 12.01.2018 (mis à jour le 12.01.2018 à 10h40) 24 janvier > Essai France > Sophie Rabau

Bohème, moi non plus

Sophie Rabau - Photo DR/ANACHARSIS

Sophie Rabau revisite la nouvelle de Mérimée Carmen et déploie de multiples variations du thème de la célèbre Gitane.

"L’amour est enfant de bohème. Il n’a jamais, jamais, connu de loi…" Qui ne connaît l’air de Carmen que notre ouïe collective a assimilé à une ritournelle ? L’opéra de Bizet est inspiré par la nouvelle éponyme de Prosper Mérimée qui, en l’écrivant, allait forger le mythe de la femme fatale, fatale pour quiconque s’éprend d’elle, "femme libre et résignée à la fatalité" puisque, à la fin de l’histoi

Lire la suite (2 080 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre