28 septembre > Jeunesse France > Claude Barras

Il est rare de chroniquer un album adapté d’un film d’animation (réalisé par Claude Barras) sur un scénario (de Céline Sciamma), lui-même fondé sur un roman Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris. C’est dire à quel point on a aimé cette histoire de Courgette, qui, en vrai, s’appelle Icare. Pourtant son berceau n’a jamais ressemblé à une piste de décollage ! Haut comme trois pommes, il atterrit déjà à l’orphelinat Les Fontaines, après la mort de sa maman qui se gavait de feuilletons "où des gens s’aiment, se trahissent et s’aiment encore après". A l’orphelinat, le seul lieu intime est son tiroir où il peut ranger ses maigres souvenirs, surtout son fameux cerf-volant qu’il nomme "Papa et son amoureuse". Hélas, un certain Simon met son nez dans ce qu’il a de plus précieux, son passé. Pas un mauvais bougre, ce Simon, mais comme les autres pensionnaires, il manque d’affection. Il sait de quoi il parle, lui qui connaît par le menu les dossiers d’admission des potes : Ahmed, Béa, Jujube… Pudique et réservé, Courgette ne veut pas lui révéler son histoire. "Au fond on est tous pareils : il n’y a plus personne pour nous aimer." Verdict implacable mais qui n’empêche pas de couler des jours heureux. Certes, Courgette aurait le profil idéal de la victime, mais à la fatalité il oppose la résilience. Un album fantastique pour patienter jusqu’au 19 octobre, date de sortie du film qui a déjà traîné après lui bien des cœurs de jurys. Fabienne Jacob

Claude Barras
Ma vie de courgette
p’titGlénat
Tirage : 5 000 ex.
Prix : 14,50 euros ; 48 p.
ISBN : 978-2-344-01107-2





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités