Gallimard réédite en Pléiade, le 10 septembre, quatre romans de l'auteur britannique Charles Dickens (1812-1870), à l'occasion des 150 ans de sa mort. Le coffret rassemble deux volumes en reliure peau, des réimpressions récentes des premières éditions des ouvrages du romancier déjà parus dans la prestigieuse collection. Le premier contient David Copperfield et De grandes espérances (1954, traduits de l'anglais par Lucien Guitard, Pierre Leyris, André Parreaux et Madeleine Rossel), huitième et treizième romans de l'écrivain. Le second réunit Les papiers posthumes du Pickwick Club et Les aventures d'Oliver Twist (1958, traduits de l'anglais par Francis Ledoux et Sylvère Monod), les deux premières œuvres du célèbre feuilletoniste. N. T.

L'art du jardinage

Épuisé en 2015, après s'être écoulé à 43 000 exemplaires, Le guide créatif du jardin s'offre une nouvelle édition chez Ulmer (10 septembre). Sous la direction de Didier Willery, l'ouvrage recense 850 plantes, présente 500 idées pour les utiliser et les associer et propose 33 dossiers pratiques pour apprendre à choisir ses plantes, à aménager son jardin ou son balcon et à découvrir les savoir-faire techniques du jardinage. C. L.

Brève 1 col rouge

Histoire d'une enseignante, stripteaseuse la nuit, le premier roman de Ketty Rouf, On ne touche pas, paru le 20 août chez Albin Michel et en lice pour le prix Stanislas, a déjà été optionné par les Films du kiosque pour une adaptation au cinéma. Par ailleurs, Edizioni E/O a emporté les enchères pour la traduction italienne et les droits anglophones ont été cédés à Europa Books.

35 ans d'amour sans se fatiguer

Trente-cinq ans après sa première publication au Canada, le premier roman de Dany Laferrière,Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, bénéficie, le 3 septembre, d'une réédition collector chez Zulma. La couverture de cette édition anniversaire associe une création originale du plasticien brésilien Randolpho Lamonier au design de David Pearson, le créateur londonien des couvertures emblématiques de la maison. C. L.

Pascal Quignard enflamme la BNF

Portrait of Pascal Quignard at his place 23/09/2016 ©Hannah ASSOULINE/Opale/Leemage - Photo © HANNAH ASSOULINE/OPALE/LEEMAGE

La Bibliothèque nationale de France prépare une exposition exceptionnelle avec les archives de l'œuvre de Pascal Quignard, que l'écrivain lui a données en 2018. Baptisée « Fragments d'une écriture », elle présentera au public, du 30 septembre au 29 novembre, pour la première fois, une centaine de pièces. Manuscrit autographe de Tous les matins du monde, correspondance, photographies, peintures et éditions rares permettront aux visiteurs de naviguer à cœur ouvert dans l'univers singulier de l'auteur des Ombres errantes. Un voyage précieux quand on sait que Pascal Quignard brûle la majorité de ses manuscrits une fois l'œuvre éditée.

Photo DR
04.09 2020

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités