Patrimoine

Cinq prix Nobel lancent un appel pour sauver les biens culturels de l’humanité

Orhan Pamuk - Photo PHOTO C.HÉLIE © GALLIMARD

Cinq prix Nobel lancent un appel pour sauver les biens culturels de l’humanité

A la veille de la conférence internationale sur le patrimoine en péril, qui se tiendra les 2 et 3 décembre à Abou Dhabi (Emirats arabes unis), cinq prix Nobel, dont les écrivains Mario Vargas Llosa et Orhan Pamuk, clament qu’il y a urgence à agir.

J’achète l’article 1.50 €

Par Amélie Boutet,
Créé le 01.12.2016 à 17h27,
Mis à jour le 01.12.2016 à 23h52

Alors que les représentants de 40 pays se réunissent à Abou Dhabi les 2 et 3 décembre afin de discuter d'un fonds spécial de 100 millions de dollars et d'un réseau international de refuges pour mettre à l'abri des biens menacés par les conflits armés, cinq prix Nobel, parmi lesquels Mario Vargas Llosa et Orhan Pamuk, publient une lettre ouverte pour sauvegarder le patrimoine culturel de l'humanité.

"Nous lançons aujourd'hui un appel à la prise de conscience de la communauté internationale. Nous demandons aux gouvernements, à l'Unesco et à la société civile de se mobiliser pour protéger et sauvegarder le patrimoine culturel de l'humanité", écrivent-ils.

Un défi historique

Le texte a été signé par Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'Onu, Aung San Suu Kyi, l'ex-opposante devenue ministre birmane des Affaires étrangères, Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, et deux lauréats du prix Nobel de littérature, l'écrivain péruvien Mario Vargas Llosa et l'écrivain turc Orhan Pamuk.

Les cinq personnalités saluent la tenue de la conférence internationale mais invitent les participants à faire face à leurs responsabilités. "A Bamiyan (Afghanistan), Mossoul (Irak), Palmyre (Syrie), Tombouctou (Mali) et ailleurs, des œuvres ont été détruites et c'est l'humanité tout entière qui était visée. Il y a urgence à agir, le temps n'est plus aux indignations impuissantes. Sans mémoire, il n'y a ni rêve ni horizon communs possibles".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités