Fabrication

Le langage d'échange d'information structuré Clic.EDIt est maintenant dans sa phase de test opérationnel : cette V1 permet de passer en version automatisée l'ensemble des messages entre les donneurs d'ordre (éditeurs), de la fabrication du livre et leurs prestataires (imprimeurs, relieurs, compositeurs, papetiers, etc.), depuis la commande, qui avait fait l'objet de la première phase de test, jusqu'à la facturation, en passant par les bons de livraison, les accusés de réception, l'état des stocks de papier, etc.

« C'est une phase clé de ce chantier d'une ampleur considérable, qui doit aboutir à la fin du premier trimestre à l'implémentation du programme dans les ERP [progiciels de gestion] des éditeurs et de leurs fournisseurs » explique Pascal Lenoir, directeur de la fabrication de Gallimard et président de l'association Clic.EDIt (Coordination langage informatique commun - Edition de livres), créée en 2016 pour réaliser ce projet.

La V0 avait permis de valider les 900 champs définis pour ce langage qui exprime tous les échanges d'information nécessaires à la fabrication d'un livre noir ou couleur, broché ou relié. L'objectif est de faire face à l'extraordinaire augmentation des ordres de tirages, de plus en plus réduits en volume pour contrôler les stocks au plus juste, en maintenant leurs coûts administratifs à un niveau acceptable. En 2018, le nombre de réimpressions a encore augmenté de 8,22 %, à 61 831 ordres, bien loin devant les 44 968 premiers tirages, selon le SNE. Hervé Hugueny

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités