Coronavirus: La SGDL et la Charte alertent sur la situation des auteurs | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 16.03.2020 à 17h34 (mis à jour le 17.03.2020 à 14h04) SOCIAL

Coronavirus: La SGDL et la Charte alertent sur la situation des auteurs

Chaque dédicace est unique, Damasio y tient. - Photo OLIVIER DION

Les annulations de manifestations littéraires et la fermeture des établissements scolaires suspendent les interventions des auteurs, les privant de revenus annexes essentiels à leur équilibre financier.

Dans une lettre ouverte publiée le 16 mars, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse interpelle le président de la République, le ministre de la Culture, le ministre des Solidarités et de la Santé, la direction de la Sécurité sociale et le ministère de l'Economie et des finances, à propos de la fermeture des établissements scolaires, dont elle ne conteste nullement les motivations, mais souligne les conséquences pour les auteurs.

« Cette fermeture des établissements scolaires annule de facto toutes les interventions en leur sein, d’auteurs et autrices jeunesse, grevant lourdement cette population d’actif·ves très vulnérable, pour qui ces interventions constituent une source de revenus connexes essentielle », insiste le texte.

La Charte demande ce qui est prévu pour compenser ce manque à gagner, se proposant de réfléchir à des solutions d’urgence avec les services de l’Etat. Rappelant que le statut des auteurs les assimile à des salariés mais que l’exercice de leur activité les rapproche des indépendants et des entreprises pour lesquels le président a promis des mesures de soutien exceptionnelles, l’organisation propose dans un premier temps de moduler ou suspendre les prochaines échéances de cotisations sociales et d’impôts.

Autres rémunérations amputées

La Société des gens de lettres (SGDL) a également publié un communiqué alertant sur la situation des auteurs, également privés des rémunérations annexes que constituent les interventions dans les salons et manifestations littéraires, tous annulés.

Rappelant que nombre de ces manifestations ont reçu des soutiens financiers de la Sofia ou des pouvoirs publics, soutiens conditionnés à la rémunération des auteurs qui était donc budgétée dans leurs charges, « la SGDL invite l’ensemble des manifestations concernées à confirmer l’engagement qu’elles ont pris auprès des auteurs invités quant au versement de la rémunération qui était prévue au titre de leur participation. »
close

S’abonner à #La Lettre