Edition

Damien Hervé (Auzou BD) : « Nous sommes dans une logique de création à 100% »

Damien Hervé (Auzou BD) : « Nous sommes dans une logique de création à 100% »

Marie DL

Damien Hervé (Auzou BD) : « Nous sommes dans une logique de création à 100% »

Près d’un an et demi après avoir créé son pôle de bande dessinée, Auzou affiche 80 000 exemplaires vendus pour 15 titres publiés. Retour sur un lancement réussi avec Damien Hervé, directeur éditorial.

J’achète l’article 1.5 €

Par Charles Knappek,
Créé le 30.08.2022 à 15h00

Livres Hebdo : Quel bilan tirez-vous de la création d’Auzou BD ?
Damien Hervé : Notre production est encore modeste, mais plusieurs des séries que nous avons lancées ont d’ores et déjà rencontré leur public, en particulier Migali dont les trois premiers albums dépassent les 15 000 exemplaires vendus en cumulé, ou encore La drôle de guerre de papi et Lucien et La fille du président. C’était en soi une aventure de créer un pôle BD en partant de zéro. L’initiative est venue d’un petit groupe de passionnés au sein de l’entreprise et c’est Héloïse Ragot qui chapeaute l’ensemble en tant que responsable éditoriale.

Quel est le positionnement du pôle BD ?
Nous sommes dans une logique de création à 100%. L’objectif est de publier et d’installer de nouveaux auteurs comme nous l’avons fait pour Le Loup il y a plus de dix ans avec Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier. Nous publions des BD enfants et des BD ados, jusqu’à présent uniquement sous forme de séries même si nous ne sommes pas fermés aux albums uniques. Selon les séries, les thématiques abordées sont l’humour, le fantastique, mais aussi l’histoire ou le jeu vidéo.

Votre rythme de parution est-il amené à augmenter ?
Notre idée est de nous développer au fur et à mesure, sans rien nous interdire. Si nous avons un coup de cœur pour un auteur et son univers, nous serons ravis de le publier. Néanmoins il n’est pas prévu pour le moment de dépasser les 20 titres par an, ce qui me paraît la bonne jauge pour bien défendre chaque album.

Le Loup sera-t-il un jour décliné en BD ?
C’est une question que nous nous posons évidemment. Mais ce n’est pas la priorité aujourd’hui.

Quels seront les prochains temps forts du pôle ?
Le 4e tome de Migali est prévu pour le premier semestre 2023. Nous aurons aussi trois nouvelles séries au début de l’année prochaine : La famille Atomik par Le cil vert, une BD humoristique en petit format racontant le quotidien explosif d'une famille recomposée et déjantée ; L'agence Pendergast, qui est une adaptation en grand format de la série de romans éditée par Didier Jeunesse où des supers agents luttent contre l'apparition de monstres dans le New-York de la fin du 19e siècle ; et La bulle, qui sera une dystopie en grand format dans laquelle des enfants se réveillent après la fin du monde dans une bulle protectrice ultra-moderne, qui n'est peut-être pas si paradisiaque que prévu.

Les dernières
actualités