Décès d'Alain Gheerbrant, éditeur, ethnologue et écrivain | Livres Hebdo

avec mq, le 21.02.2013

Décès d'Alain Gheerbrant, éditeur, ethnologue et écrivain

Homme aux multiples talents, auteur notamment du Dictionnaire des symboles, Alain Gheerbrant est mort ce 21 février à l'âge de 93 ans.

«Sans conteste un des aventuriers du vingtième siècle, cet homme qui fut donc tour à tour éditeur, explorateur, ethnologue, cinéaste, essayiste ou mémorialiste, est resté sa vie durant fidèle à la poésie». Tels sont les mots de l'éditrice Sabine Wespieser pour rendre hommage à Alain Gheerbrant, mort dans la nuit du 21 février à l'âge de 93 ans.

Né en 1920 à Paris, Alain Gheerbrant fonde à l'âge de 25 ans sa maison d'édition, K éditeur. Il publiera Georges Bataille, Antonin Artaud, Benjamin Péret, Jacques Vaché ou Camille Bryen. La même année, il publie son premier recueil, L'Homme ouvert (Fontaine).

En 1948, il décide de participer à l'expédition Orénoque Amazone. Durant deux ans, il explore une région vierge aux confins de la Colombie, du Brésil et du Vénézuela. De cette aventure, il tire un livre à succès, L'Expédition Orénoque Amazone, publié en 1952, réédité et enrichi en 1993 (aujourd'hui réédité chez Folio).

Puis il devient ethnologue. Il réalise des reportages, des enquêtes pour le ministère des Affaires étrangères, l'Unesco ou la télévision. Il publie des essais, parmi lesquels Congo noir et blanc (Gallimard, 1955), L'église rebelle d'Amérique latine (Seuil, 1969) ou L'Amazone, un géant blessé (Gallimard, 1988, réédité en 2005).

En 1969 paraît son ouvrage le plus connu, écrit en collaboration avec Jean Chevalier, Le Dictionnaire des symboles (Laffont), la meilleure vente de la collection Bouquins. En 1992, paraît L'Or ou l'Assassinat du rêve (Actes Sud), et il publie en 1995 ses mémoires, La Transversale (Actes Sud, 1995). Sabine Wespieser éditeur a publié en 2010 son ultime ouvrage, L'Homme troué. Poèmes, une sélection des poèmes qui ont compté dans sa vie.
close

S’abonner à #La Lettre