Disparition

Gilles-Gaston Granger, épistémologue et philosophe rationaliste français de renom s'est éteint mercredi 24 août à l'âge de 96 ans.

Ancien élève de l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm, agrégé de philosophie en 1943, il a enseigné au long d'une riche et longue carrière universitaire dans les universités de Rennes, de Provence, mais aussi de Sao Paulo au Brésil.

Il avait également, dans les années 1960, dirigé l'ENS d'Afrique centrale à Brazzaville. Au Collège de France, il avait tenu la chaire d'Epistémologie comparative entre 1986 et 1991, date à laquelle il termine sa carrière.

Gilles-Gaston Granger laisse derrière lui une vingtaine de publications, pour la plupart éditées chez Odile Jacob, parmi lesquelles: La Raison en 1955 (réédité en 1984), Sciences et réalité en 2001, L'irrationnel en 1998 ou Pour la connaissance philosophique en 1987.

Spécialiste notamment de Ludwig Wittgenstein, il avait publié en 1972 une traduction en français de son Tractatus logico-philosophicus.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités