Décès du poète Joseph Guglielmi | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 23.06.2017 à 15h29 (mis à jour le 23.06.2017 à 16h00) Disparition

Décès du poète Joseph Guglielmi

Joseph Guglielmi lors d'une lecture en 2015. - Photo COPIE D'ÉCRAN/FRANCOIS FIGLARZ

Le poète et traducteur, dont la majeure partie de l'œuvre a été éditée par P.O.L,  est décédé le 22 juin, à l’âge de 88 ans.

Joseph Guglielmi, poète et traducteur d’origine italienne, est mort à l’âge de 88 ans, le 22 juin, a annoncé la poétesse Liliane Giraudon à Poezibao, site internet d’actualités poétiques fondé par Florence Trocmé.
 
Né en 1929 à Marseille de parents italiens, Joseph Guglielmi a d’abord été instituteur. Après plusieurs voyages aux Etats-Unis et au Japon, il se consacre à la poésie et à la traduction. Auteur d’une vingtaine de recueils poétiques, il rédige notamment Aube (1984), Fins de vers (1986), Joe’s bunker (1991), K. ou le Dit du passage (1992), Grundy project (1997), Travelogue (2000), tous publiés chez P.O.L, ou encore Carnets de nul retour (Dumerchez, 2006) et Qu’un bref regard sous le calme des cieux (L’Attente, 2013).
 
Le poète traduit également Billy the Kid de Jack Spicer (Fourbis, 1990, réédité en 2006 chez l’Odeur du temps), Le Livre des oiseaux de Norma Cole (Royaumont, 1991) ou encore Le texte du cristal de Clark Coolidge (Royaumont, 1989).
 
Enfin, dans Journal 1983-1986 (Æncrages & Co, 2013), Joseph Guglielmi livre ses réflexions sur la littérature et l’écriture.

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre