Décès du romancier Paul Savatier | Livres Hebdo

Par Maïa Courtois, le 26.07.2018 à 13h25 (mis à jour le 26.07.2018 à 15h25) Disparition

Décès du romancier Paul Savatier

Paul Savatier à "Apostrophes" en 1985 - Photo INA

L’écrivain Paul Savatier est décédé lundi 23 juillet à l’âge de 87 ans. La plupart de ses ouvrages sont parus chez Gallimard et Robert Laffont. Il était également scénariste pour la télévision, et a eu une carrière de comédien.
 

Paul Savatier, écrivain, comédien et scénariste poitevin, s’est éteint lundi 23 juillet à 87 ans. Il est l’auteur d’une dizaine de romans, dont la plupart sont parus chez Gallimard et Robert Laffont. Il a également écrit des scénarios, dialogues et adaptations pour la télévision, et eu une carrière  de comédien au cinéma et au théâtre.
 
Son premier roman, L’Oeil du centre, paraît en 1962 chez Gallimard. L’ouvrage reçoit les éloges de la Nouvelle Revue Française. Sa dernière parution, Alphanimaux, en 2001 aux éditions Sorbier, est un recueil imaginé avec deux illustratrices composé de textes courts sur les animaux, à conter, à chanter ou à mimer. Ses autres romans ont pour la plupart été publiés dans la collection "Blanche" de Gallimard. Souvent, ils plantent un décor entre la capitale et la vie rurale dans laquelle Paul Savatier a grandi, comme dans Le photographe (1982) ou Le Jeu du jardin (1974).
 
Acteur et adaptateur

L'écrivain est né en 1931 à Poitiers, dans une grande famille catholique de juristes. Il est le septième des douze enfants de René Savatier, universitaire français dont les ouvrages de droit font date, et homme politique. Le jeune homme monte à Paris pour suivre des études de cinéma, et d’art dramatique. En tant que comédien, il travaille alors avec les troupes de Jean-Louis Barrault, Roger Planchon ou encore Pierre Debauche. Il est le cofondateur des théâtres Daniel-Sorrano, à Vincennes, et des Amandiers, à Nanterre.
 
Paul Savatier a joué dans près de 48 films, dont L’Aveu de Costa Gavras. L’essentiel de sa carrière reste néanmoins l’écriture de romans, de scénarios et de dialogues. Scénariste à la télévision à partir de 1975, il se rend célèbre deux ans après avec Au plaisir de Dieu, adapté du roman de Jean d’Ormesson. La série est diffusée en six épisodes sur TF1. Paul Savatier avait également signé l’adaptation du roman Les Beaux Quartiers de Louis Aragon, diffusée en 1983.
 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre