Dérives d'un rêve | Livres Hebdo

Ma Jian. - Photo OLIVIER DION

Ma Jian est l'une des grandes voix de la littérature chinoise. Censuré et exilé, il publie une redoutable fable politique sur son pays.

Il annonce d'emblée qu'il est né l'année de la mort de Staline. Ce hasard de calendrier marque son existence, dans un autre pays communiste, qui connaît aussi la dictature. Ma Jian grandit à Qingdao à l'est de la Chine, dans une fratrie de cinq enfants. Ses aspirations artistiques se concrétisent, à 10 ans, lorsqu'il est admis à l'Ecole de l'Opéra. Mais son père étant considéré comme un « riche pa

Lire la suite (3 690 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématiques

Livre cité (1)

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre