Des plagiaires d’Hara Kiri condamnés | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 25.11.2016 Procès

Des plagiaires d’Hara Kiri condamnés

Le tribunal de grande instance de Paris a condamné la société Riviera Mediainvest à régler 52 700 euros aux enfants et à la veuve de François Cavanna pour avoir édité de janvier à juillet 2016 un magazine intitulé Hara Kari, plagiat du célèbre titre satirique publié de 1960 à 1970. Basée à Londres et contrôlée par une direction française, Riviera Mediainvest a invoqué que François Cavanna avait co

Lire la suite (270 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre