Manifestation

Désir et poésie: la belle alliance du Printemps des poètes

Marina Hands au Printemps des poètes dans le Palais des papes à Avignon

Désir et poésie: la belle alliance du Printemps des poètes

Le 23e Printemps des Poètes a trouvé son public en librairie, dans les rues de la ville ou encore dans les écoles et les hôpitaux. Mais aussi sur les réseaux, "un autre espace, plus vaste encore que par le passé, pour ne pas rester prisonnier de celui qui gouverne nos horizons confinés".

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
à Arles,
Créé le 07.04.2021 à 17h53,
Mis à jour le 07.04.2021 à 18h49

La 23e édition du Printemps des Poètes s'est déroulée du 13 au 29 mars, avec Marina Hands, de la Comédie-Française comme marraine.

Sous le thème du "Désir", la manifestation a proposé de nombreux courts métrages poétiques, avec, pour certains, de beaux succès en nombre de visionnages sur Youtube et Facebook. "À situation exceptionnelle, édition exceptionnelle. Cette année le Printemps des Poètes s’est inventé un autre espace, plus vaste encore que par le passé, pour ne pas rester prisonnier de celui qui gouverne nos horizons confinés" explique Sophie Nauleau, directrice de cette manifestation initiée par Jack Lang.

"Je ne me suis jamais trompée de désir", "Va je ne te hais point !", "L’Affamé", "Les Animaux malades de la peste", "Ligne de Vie" ont séduit de 1000 à 3000 "spectateurs". Au total, le Printemps a attiré près de 13000 amateurs de poésie sur ses réseaux. Par ailleurs, l’affiche de Sarah Moon, les marques pages et cartes postales, ont été adressés "à plus de 1 400 librairies francophones, qui ont fait aux poètes une place particulière en ces temps de manque et de pandémie mondiale" spuligne la directrice.
 

Outre Marina Hands, d'autres artistes se sont invités pour partager des textes choisis, à l'instar d'Anne Alvaro, qui a lu "La Plongée" de Lydia Tchoukovskaïa à la Bibliothèque nationale de France. Certaines vidéos ont été tournées à Avignon, lieu de l'ouverture officielle. Sophie Nauleau rappelle aussi que "Daniel Maximin a lu au chevet des enfants hospitalisés, et l’Opération Coudrier a rassemblé des milliers d’élèves et d’enseignants autour de la question du Désir, et ce jusqu’au Mozambique."

La clôture a été enregistrée le 29 mars à la Chapelle du Méjan, lieu d'exposition et de spectacles à Arles, avec Eric Cantona, Rodolphe Burger et Rachida Brakni mélangeant avec grâce le français, l'anglais et l'arabe, avec des textes repris ou créés par Cantona pour l'occasion, chantés ou murmurés. Sensible et même à fleur de peau, ce "52 minutes exceptionnel, signé Priscilla Telmon et Mathieu Moon Saura" mariant "Éric Cantona, en poète et crooner, dans un « Mano a Mano » [à] Rodolphe Burger, le grand singulier de la scène rock. Du jamais vu ni entendu. Preuve que les mots et la parole donnée gardent toujours une longueur d’avance" révèle Sophie Nauleau. La vidéo de ce concert poétique devrait être mise en ligne prochainement.



 
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités