Le Covid-19 aura eu la vertu de déconfiner un livre datant de 1947. La peste d'Albert Camus (Folio) fait son entrée à la 19e position du premier Top 20 post-confinement. Les lecteurs français y ont trouvé un écho à l'expérience angoissante qu'ils affrontent, comme l'a expliqué Agnès Spiquel à Livres Hebdo.

La réouverture des librairies bouscule la hiérarchie des titres les plus vendus. Si le Top 20 est toujours dominé par Guillaume Musso (La vie secrète des écrivains, Le livre de poche) et occupé par treize poche, les grands formats se distinguent. Le pays des autres de Leïla Slimani (Gallimard) progresse de dix places, Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre (Albin Michel) bondit de douze places et Les fleurs de l'ombre de Tatiana de Rosnay (Robert Laffont/Eho), publié juste avant le confinement, arrive en 11e position.

En l'absence de nouvelles parutions, ce sont d'ailleurs les ouvrages parus en mars qui opèrent les plus belles progressions dans chacun des classements. A l'instar de Chanson bretonne de J.M.G. Le Clézio (Gallimard) qui prend la tête des essais.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités