Didier Daeninckx remporte le Goncourt de la nouvelle | Livres Hebdo

Par Marie-Christine Imbault, avec mci, le 02.05.2012

Didier Daeninckx remporte le Goncourt de la nouvelle

Didier Daeninckx © DR

L'écrivain est primé pour ses 26 nouvelles réunies sous le titre L'espoir en contrebande.

Parmi les six recueils en lice, c'est celui de Didier Daeninckx qui a recueilli les suffrages des académiciens Goncourt pour le Goncourt de la nouvelle 2012, lors de leur réunion exceptionnellement organisée le mercredi 2 mai.

Dans L'espoir en contrebande, paru le 15 mars dernier aux éditions du Cherche Midi, l'auteur du Der des der propose un tour du monde en 26 nouvelles, du canal de l'Ourcq à Ostende, d'Aubervilliers à Nouméa, de La Rochelle au Québec, de Bordeaux aux Antilles. Il met en scène des situations improbables mêlant émotions, violences et humour avec des personnages réels, de Berlusconi à Coluche, Mussolini ou John Lennon, en passant par Gandhi, de Gaulle ou Paul Bocuse.

Né en 1949, Didier Daeninckx a publié en 1983 son premier livre, Meurtres pour mémoire. Depuis, il a signé une quarantaine de romans et de recueils de nouvelles. Il a aussi écrit des ouvrages en collaboration avec le photographe Willy Ronis et les dessinateurs Tardi, Mako et Tignous.

Les six titres de la sélection
L'espoir en contrebande, de Didier Daeninckx (Cherche Midi)
Il faudrait s'arracher le coeur, de Dominique Fabre (L'Olivier)
Devenir immortel et mourir, d'Eric Faye (José Corti)
Embrasez-moi, d'Eric Holder (Le Dilettante)
Un renard à mains nues, d'Emmanuelle Pagano (P.O.L)
Une collection très particulière, de Bernard Quiriny (Seuil)
close

S’abonner à #La Lettre