Dossier bande dessinée : la diversification paye | Livres Hebdo

Par Benjamin Roure, le 24.01.2020 (mis à jour le 24.01.2020 à 09h42) Bande dessinée

Dossier bande dessinée : la diversification paye

Le Festival de la bande dessinée d'Angoulême 2015. - Photo OLIVIER DION

Malgré les aléas de la conjoncture et une érosion des ventes des blockbusters traditionnels, hors Astérix, le marché de la bande dessinée continue de croître grâce à l'extension de son domaine, du documentaire aux adaptations, à la jeunesse et au roman graphique, tandis que le manga affiche une santé insolente. Etat des lieux à la veille du Festival d'Angoulême, du 30 janvier au 2 février. 

L'année 2019 avait commencé avec des gilets jaunes, elle s'est conclue avec des grèves. Mais entre-temps, il y eut un nouvel Astérix et quelques best-sellers, qui ont fait oublier aux libraires les week-ends chaotiques. L'année BD s'est ainsi achevée une nouvelle fois sur une note positive, portée par La Fille de Vercingétorix mais aussi par un marché du manga en forme olympique et des albums qui,

Lire la suite (17 730 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre