Dossier Industries graphiques : l'hégémonie du court tirage | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 16.11.2018 Dossier

Dossier Industries graphiques : l'hégémonie du court tirage

Imprimerie Bussière - Photo OLIVIER DION

Dans le livre monochrome, les imprimeurs n'investissent plus que dans des rotatives numériques jet d'encre dont les performances en courts tirages répondent à la demande des éditeurs. L'offset résiste, avec des volumes plus réduits, dans la fabrication de livres couleur, aussi plus exposée à la concurrence étrangère. _ par Hervé Hugueny

Les imprimeurs de livres sont méritants : confrontés à un marché en érosion constante, les plus dynamiques d'entre eux continuent d'investir et de se concurrencer sans faiblir, pour le plus grand bonheur des éditeurs. « L'imprimerie est un métier très capitalistique, qui demande de gros investissements, sur un marché compliqué où les marges sont faibles », résume Frédéric Fabi, P-DG de Dupli-print

Lire la suite (23 730 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre