Nouvelle collection

Du cinéma encore et toujours chez La tengo

Alexandre Chabert et Frédéric Houdaille des éditions La Tengo. - Photo OLIVIER DION

Du cinéma encore et toujours chez La tengo

Entre les dix ans de son magazine Schnock et sa nouvelle collection "CinéComédie", La tengo s'engage encore un peu plus loin sur les chemins du septième art. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pauline Gabinari,
Créé le 30.09.2021 à 12h18,
Mis à jour le 30.09.2021 à 15h52

Il faut une sacrée dose d’auto dérision pour appeler un magazine dédié aux grands noms du cinéma « Schnock ». Encore plus pour mettre Jean Rochefort en première de couv' vêtu d’un peignoir éponge. Nourri par l’amour du cinéma et du polar noir, La tengo poursuit son chemin dans les entrailles du septième art avec les dix ans de Schnock et la création d’une nouvelle collection « CinéComédies »

Festival et nouvelle collection 

Mercredi 29 septembre, Lille a ouvert ses portes à la quatrième édition de CinéComédies. Créé par Jérémie Imbert, ce festival de cinéma jongle entre projections de films populaires et sélection plus pointue. Cette année, et pour la première fois, le festival sera accompagné d’un livre édité par La tengo. Un projet longtemps muri qui prend les traits d’une collection qui reprend le nom du festival. 
   
Avec un premier tome consacré à Benoît Delépine et Gustave Kerven sorti le 22 septembre dernier, "CinéComédies" se lit comme une anthologie. « Dans cette collection, nous souhaitons offrir quelque chose de vivant qui ressemble à une grande histoire orale », explique Alexandre Chabert . En tout, c’est vingt heures d’entretien avec les deux réalisateurs et presque autant avec l’ensemble de leurs collaborateurs que La tengo a compilé. « Nous avons même eu Poelvoorde et Dujardin ! », raconte l’ancien critique des Inrockuptibles qui se rappelle du premier film des deux hommes, vu en projection presse il y a presque vingt ans. La collection suivra le rythme du festival avec la publication d’un seul ouvrage par an, toujours en lien avec la programmation de ce dernier.  
 
Les dix ans de Schnock
 
Cette envie de cinéma n’est pas nouvelle. Née autour d’une collection de polars noirs rock, La tengo se dirige dès 2011 vers le 7ème art avec la publication de son magazine Schnock. Le trimestriel se consacre aux œuvres oubliées et aux monuments du cinéma français tel que Lino Ventura, Gérard Depardieu, Catherine Deneuve, ou encore Jean-Paul Belmondo (n°13 et désormais collector). Avec 40 numéros au compteur, « la revue des vieux de 27 à 87 ans »  fête cette année ses 10 ans, une date d’anniversaire célébrée par un numéro spécial Dîner de cons.
 
Pensé à la terrasse d’un café parisien, la revue vient d’une idée de Laurence Remila et du chanteur Alister, les actuels rédacteurs en chef du magazine. « Quand Laurence m’a parlé du projet, il n’y avait pas de mook sur le marché à part XXI. Le premier numéro a été un succès. », se souvient Alexandre Chabert qui n’en oubli pas les origines « noires » de La tengo. Un essai sur les faits divers dans le cinéma français baptisé Ça s’est tourné près de chez vous, qui rappelle le titre de la comédie belge à l'humour noir C'est arrivé près de chez vous, est prévu pour le 10 novembre prochain.  

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités