Ecrivains d’Europe | Livres Hebdo

le 18.10.2013 (mis à jour le 21.10.2013 à 14h50) ARTE

Ecrivains d’Europe

Cinq pays européens et dix écrivains sont les ingrédients de la collection documentaire « L’Europe des écrivains » qu’Arte va diffuser cinq mercredis consécutifs du 6 novembre au 4 décembre, en deuxième partie de soirée. Chacun des films montre un pays (Irlande, Italie, Angleterre, Espagne, Hongrie) à travers le regard d’un ou de plusieurs écrivains contemporains nationaux. Les documentaires mêlent pendant 55 minutes interviews exclusives, images d’archives et éventuellement extraits de films. Le 6 novembre à 22 h 35, direction l’Irlande avec la réalisatrice Mathilde Damoisel en compagnie des écrivains Robert McLiam Wilson, Edna O’Brien, Roddy Doyle et Colm Tóibín, pour mieux comprendre l’« être irlandais » et l’attachement à cette île à la forte identité. Une semaine plus tard, la péninsule italienne se dévoilera sous le regard d’Erri De Luca, du « Sud » et Claudio Magris, du « Nord », disséquant leur sentiment d’appartenance à l’Italie. Nicolas Autheman est le réalisateur de ce film. Le 20 novembre, c’est l’Angleterre de l’écrivain Martin Amis qui se révélera, montrant sous la caméra de Mark Kidel un pays «traumatisé par la perte de son empire colonial et de son influence internationale», selon la présentation d’Arte. Puis direction plein sud le 27 novembre avec la réalisatrice Carmen Castillo pour rencontrer Juan Goytisolo, Manuel Rivas et Bernardo Atxaga, tous lauréats du prix national de la Littérature espagnole. Ils parleront de la réalité de l’Espagne et de son identité multiple au gré de ses régions. La série se terminera le 4 décembre sur un film de Sylvain Bergère et Francesca Isidori peignant la Hongrie de Péter Esterházy - descendant de la célèbre famille aristocratique multiséculaire - et de Péter Nádas. Leurs livres mêlent destinée individuelle et histoire collective, car tous deux ont fait de leur histoire nationale le motif principal de leur œuvre littéraire.

Solange Pinilla

close

S’abonner à #La Lettre