Manifestation

En 2022, le Printemps de la traduction se joue à plusieurs mains

Détail de l'affiche de la 7ème édition du Printemps de la poésie

En 2022, le Printemps de la traduction se joue à plusieurs mains

La septième édition de ces rencontres aura lieu le 21 mai à la Maison de la poésie et à l’Institut suédois, à Paris.

Par Pauline Gabinari ,
Créé le 09.05.2022 à 17h57 ,
Mis à jour le 10.05.2022 à 16h43

Art d’apparence solitaire, on imagine souvent le traducteur loin du bruit du monde. « Et pourtant, raconte Margot Nguyen Béraud, présidente de l’Atlas, il n’est pas rare que la traductrice dégaine son téléphone, appelle un fleuriste, une chaudronnière ou un avocat pénaliste : « Bonjour, comment diriez-vous... ? ». C’est à partir de ce constat qu’a été construite la septième édition du Printemps de la traduction. Réduites à une journée, les rencontres auront lieu le 21 mai à Paris, à la Maison de la poésie et à l’Institut suédois.  

Au programme cette année : une table ronde et plusieurs ateliers de traduction collective en langues arabe, suédoise, géorgien, anglais et créole jamaïcain. Le soir, une lecture scénique et musicale sera organisée à partir des textes écrits en atelier dans l’après-midi. Le spectacle sera orchestré par Manuel Ulloa, avec Cécilia Steiner et Moïra Montier-Dauriac.

Initié en 2015 par Atlas - Association pour la promotion de la traduction littéraire, le Printemps de la traduction réunit chaque année traducteurs professionnels et amoureux de littérature étrangère à Paris. L’année dernière le thème était « les traducteurs parlent aux lecteurs ». L'Atlas organise également en hiver les Assises de la traduction, des formations durant toute l'année et plusieurs prix littéraires.  

Les dernières
actualités