"Envy" en kiosque dès jeudi

"Envy" en kiosque dès jeudi

Extrait d'un visuel de la campagne publicitaire ©Envy

"Envy" en kiosque dès jeudi

Mêlant mode et people, le nouvel hebdomadaire du groupe Marie Claire consacrera une page au livre.

avec mci Créé le 15.04.2015 à 23h36

Déclinant à l'envi la mode et le people, Envy, le nouvel hebdomadaire du groupe Marie Claire, lancé jeudi 11 février dans les kiosques au prix de 1,70 euros, consacrera au livre une page entière dans laquelle seront traités cinq livres au total.

La rubrique du nouvel hebdomadaire, en préparation depuis deux ans avec six numéros zéro et trente études qualitatives, s'intégrera dans un cahier culture de six pages dirigé par Rapahëlle Leyris, une ancienne des Inrockuptibles.

Essentiellement tourné vers “la littérature de qualité”, le papier d'ouverture sera suivi de trois critiques, dont une pour le livre de poche, avec, dans le premier numéro, une rencontre avec James Ellroy, suivie de critiques de Beautiful people d'Alicia Drake (“Folio”), Un jeune garçon de Catherine Vigourt (Stock) et Tous mes voeux d'Anna Weber (Actes Sud).

Dans le deuxième numéro, la page s'ouvrira sur Les variations Bradshaw de Rachel Cusk (L'Olivier), suivies par Lois de l'économie de Tancrède Voituriez (Grasset), JPod de Douglas Coupland (Le Diable Vauvert) et Les femelles de Joyce Carol Oates (Points).

Enfin, au sommaire du troisième numéro, Le journal intime de Benjamin Lorca d'Arnaud Cathrine (Verticales) en ouverture, puis Ce qu'ils se mettent sur le dos de Linda Grant (Joëlle Losfeld), Fugues de Lauren Groff (Plon) et La meilleure part des hommes de Tristan Garcia (Folio).

En fin de page, une mini-rubrique exploite les “diverses manières de dire du mal” ou de parler d'une tendance.

Le premier à essayer les plâtres et les moqueries de cette rubrique est Nicolas Rey, auteur de “La phrase du culte du moment” : “Le monde est une jupe qu'il désire relever”, extraite de son Léger passage à vide (Au Diable Vauvert).

Le 18 février, la rubrique s'appellera “On aurait adoré”, citant David Rochefort et son livre La paresse et l'oubli (Gallimard), puis le 25 “Retour de tendance” avec “La philo pour les nuls”, autour du Château des Pyrénées de Jostein Gaarder (Seuil) et de Qui suis-je et si je suis, combien ? de Richard David Precht (Belfond).

L'hebdomadaire espère séduire 200 000 lectrices de 20-35 ans chaque semaine, ainsi que les éditeurs qui trouvent déjà auprès du titre phare du groupe, le mensuel Marie Claire, le septième meilleur prescripteur pour la vente de livres parmi l'ensemble des titres de presse, selon notre dernier sondage Livres Hebdo/I+C publié en 2005.

Les dernières
actualités