Evasion dans les salles | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 09.04.2019 à 15h40 (mis à jour le 09.04.2019 à 16h00) Cinéma

Evasion dans les salles

Le vent de la liberté

Une histoire vraie qui ravive l'époque du Rideau de fer, un conte de Grimm transposée en fable féministe et un entretient entre un cinéaste culte et un écrivain non moins controversé: ce sont les sorties en salles du 10 avril.

Le vent de la liberté est une histoire vraie, celle des familles Strelzyk et Wetzel qui tentèrent en septembre 1979 de s'échapper d'Allemagne de l'est... en ballon. Le film de Michael Herbig, épopée sous forme de thriller, avec la Stasi aux trousses, n'est pas la première version cinématographique de cette évasion spectaculaire puisque Disney avait produit un film (La nuit de l'évasion) relatant l'exploit en 1982.

Sans être une adaptation, ce récit avait fait l'objet de deux livres en Allemagne: With the Wind to the West. The Adventurous Flight from Germany to Germany de Jürgen Petschull, spécialiste de l'Allemagne divisée par le Mur, (Goldmann, 1980) et Destiny Balloon Escape de Gudrun Giese, Doris et Peter Strelzyk (Quadriga, 1999). Le premier, désormais épuisé, a été publié en France aux Presses de la cité en 1982 (La nuit de l'évasion). Le second n'est jamais paru en France.

Avec un suspens bien maîtrisé, et une juste reconstitution de l'Allemagne de l'Est de l'époque, le film rappelle aussi la difficulté pour les dissidents au régime communiste de s'enfuir de leur pays. La traversée par les airs, par dessus le rideau de fer - 18 kilomètres jusqu'en Bavière - n'était pas sans risque. Aujourd'hui le ballon est exposé au Musée d'histoire de la Bavière.

Le film a reçu le prix du public au Festival du Film d'histoire de Pessac.
 

Parmi les autres sorties du 10 avril, il y a la variation très personnelle et émancipatrice de Blanche Neige, le conte des frères Grimm, par Anne Fontaine dans cette transposition moderne (et libérée) intitulée Blanche comme Neige. Le conte originel est un classique de la littérature jeunesse.

Un documentaire arrive en salles également, signé Jean-Paul Fargier: Godard / Sollers: l'entretien. Cet entretien entre Jean-Luc Godard et l'écrivain Philippe Sollers a eu lieu en 1984 au moment de la sortie du film Je vous salue Marie. Les propos, purement théologiques au début, comme peuvent en échanger deux provocateurs, l'un catholique cultivé et l'autre protestant invétéré. La conversation file ainsi vers d’autres sujets : Vénus, le Lune, les actrices, Artaud, Bataille, Bach, Heidegger, Luther et le sac de Rome, le rôle des vents dans les cantons suisses, la lecture à haute voix, l’hystérie, la télévision, le rire…




 
close

S’abonner à #La Lettre