Chiffres

Exportations 2018 : le livre français recule en francophonie

La version britannique de "Chanson douce"

Exportations 2018 : le livre français recule en francophonie

L'an dernier encore, les exportations de livres français se sont érodées du fait d'un recul persistant de l'activité dans les pays francophones. Elles croissent en revanche vers les marchés non francophones tels le Royaume-Uni, l'Espagne ou les Etats-Unis. _ par Fabrice Piault

J’achète l’article 1.50 €

Par Fabrice Piault,
Créé le 15.03.2019 à 00h00,
Mis à jour le 18.03.2019 à 12h23

En retrait en France (- 1,7 % d'après nos données Livres Hebdo/I+C (1)), les ventes de livres français ne se sont guère mieux portées l'an dernier à l'étranger. D'après les statistiques douanières retraitées par la Centrale de l'édition, les exportations françaises de livres ont atteint 665,5 millions d'euros en 2018, soit, au mieux, un tassement de - 0,2 % par rapport à 2017. D'après le directeur général de la Centrale, Olivier Aristide, qui attend les explications des douanes sur des progressions surprenantes des exportations dans une poignée de pays dont la Pologne et la Slovaquie, la baisse pourrait même être plus importante, jusqu'à - 1,7 % après corrections.

La poursuite de la contraction des ventes dans l'espace francophone, qui assure 71,7 % de l'activité de l'édition française à l'export, contre 74,1 % dix ans plus tôt, explique l'essentiel d'un effritement qui perdure depuis 2013. En 2018, les expéditions vers la Belgique, qui compte pour un quart dans les exportations françaises de livres, ont chuté de 4,8 %. Une perte que la stabilité en Suisse (+ 0,5 %) et le spectaculaire redressement au Canada (+ 9 %) ne suffisent pas à compenser. Et si l'année a été positive au Maghreb (+ 2,8 % en dépit d'une contre- performance en Tunisie) et en Afrique francophone (+ 2,6 % malgré de sévères reculs en Côte d'Ivoire, au Sénégal et en Guinée), elle a été marquée par un effondrement au Liban (- 13,4 %).

A contrario, les exportations de livres français vers les principaux marchés non francophones affichent une belle résistance. Si elles stagnent en direction de l'Allemagne (- 0,6 %) comme de l'Italie (+ 0,8 %) et reculent aux Pays-Bas (- 8,5 %), elles croissent au Royaume-Uni (+ 7,3 %), en Espagne (+ 9,5 %), aux Etats-Unis (+ 5,4 %) et au Japon (+ 11,8 %). Elles redémarrent aussi vers la Chine (+ 17,5 %).

Baisse sur les petits marchés

Toutefois, hors du monde francophone, le livre français a continué, en 2018, à dévisser sur ses plus petits marchés. Hors du Japon, de la Chine et du petit marché singapourien, il recule presque partout en Asie et Océanie (- 5,7 % au total). En Amérique latine, la chute à laquelle n'échappent que la Colombie et l'Argentine atteint - 22,2 %. Tirées vers le bas sur les trois principaux marchés que sont le Liban, l'Egypte et les Emirats arables unis, les exportations vers le Proche et le Moyen- Orient s'affichent à - 8,9 %. Devenues quantités négligeables (1 million d'euros au total), les ventes en Afrique non francophone dégringolent encore de 22 %.

Seuls les marchés d'Europe centrale et orientale (hors Union européenne) apparaissent bien orientés pour le livre français, notamment les quatre principaux : Russie, Albanie, Serbie et Géorgie. Au total, ils progressent de 36,7 % sur un an. Mais ils pèsent moins de 2,2 millions d'euros.

Exportations et importations en 2018
- 2018 2017 2018 / 2017 Evol. 4 ans*
Exportations 665 546 667 096 - 0,2 % - 0,01 %
dont Dom 44 568 51 687 - 13,8 % 0 %
Importations 673 767 676 566 - 0,4 % - 0,01 %
En milliers d'euros. Source : Statistiques douanières/Centrale de l'édition. * Evolution moyenne lissée de 2015 à 2018.
Les exportations dans les Drom-Com
- 2018 Part export 2017 2018 / 2017 Évol. 4 ans*
Réunion 19 250 37,5% 23 059 -16,5 -0,1
Guadeloupe 8 690 16,9% 10 250 -15,2 -1,6
Martinique 8 473 16,5% 10 100 -16,1 -3,9
Guyane 5 470 10,7% 5 074 7,8 9,4
Nouvelle-Calédonie 3 999 7,8% 4 769 -16,1 -4,2
Polynésie-Française 2 582 5,0% 3 161 -18,3 4,0
Mayotte 2 360 4,6% 3 011 -21,6 0,5
Saint-Barthélemy 325 0,6% 193 68,4 -2,9
Saint-Pierre et Miquelon 149 0,3% 119 25,2 -2,5
Wallis et Futuna 46 0,1% 20 130,0 29,9
TOTAL 51 344 100,0% 59 756 -14,1 -0,3
Comptabilisées avec les exportations par les douanes, les ventes de livres dans les départements, régions et communautés d'outre-mer se sont effondrées en 2018 (- 14,1 %), par contrecoup des effets positifs de la réforme des programmes scolaires des collèges enregistrés en 2016 et 2017. Parmi les principaux marchés, seul celui de Guyane se redresse après les perturbations provoquées par les mouvements sociaux en 2017. Une reprise de l'activité est attendue en 2019 grâce à la réforme des programmes des lycées. En milliers d'euros. Source : Statistiques douanières/Centrale de l'édition. * Evolution moyenne lissée de 2015 à 2018.
Les 30 premiers marché à l'export
Rang Pays 2018 Part export 2017 2018 / 2017 Évol. 4 ans*
1 Belgique 167 673 25,2% 176 181 -4,8% -1,0%
2 Suisse 98 541 14,8% 98 003 0,5% -5,4%
3 Canada 80 293 12,1% 73 654 9,0% 2,7%
4 Royaume-Uni 29 645 4,5% 27 639 7,3% 1,0%
5 Espagne 27 035 4,1% 24 688 9,5% 6,2%
6 Allemagne 23 920 3,6% 24 071 -0,6% -1,7%
7 Pologne 20 601 3,1% 14 166 45,4% 55,3%
8 Maroc 20 114 3,0% 19 586 2,7% 3,8%
9 Etats-Unis 18 027 2,7% 17 096 5,4% -1,9%
10 Italie 16 792 2,5% 16 658 0,8% 0,0%
11 Liban 8 500 1,3% 9 819 -13,4% -1,3%
12 Algérie 8 007 1,2% 7 314 9,5% -24,2%
13 Luxembourg 7 515 1,1% 7 350 2,2% 0,7%
14 Japon 4 937 0,7% 4 414 11,8% 5,9%
15 Tunisie 4 468 0,7% 4 809 -7,1% -4,6%
16 Turquie 4 311 0,6% 5 885 -26,7% -4,8%
17 Côte d’Ivoire 4 159 0,6% 4 741 -12,3% -12,3%
18 Slovaquie 4 035 0,6% 89 4433,7% 175,5%
19 Pays-Bas 3 782 0,6% 4 132 -8,5% -2,9%
20 Burkina-Faso 3 733 0,6% 2 827 32,0% 65,5%
21 Cameroun 3 705 0,6% 2 923 26,8% 9,4%
22 Sénégal 3 153 0,5% 4 352 -27,6% -7,9%
23 Guinée 2 958 0,4% 3 446 -14,2% 139,2%
24 Chine 2 408 0,4% 2 049 17,5% -8,0%
25 Mexique 1 955 0,3% 2 490 -21,5% -5,5%
26 Portugal 1 823 0,3% 2 123 -14,1% -0,7%
27 Madagascar 1 751 0,3% 1 601 9,4% 7,8%
28 Danemark 1 714 0,3% 2 297 -25,4% -9,0%
29 Tchéquie 1 712 0,3% 1 688 1,4% -2,9%
30 Gabon 1 487 0,2% 1 439 3,3% -13,4%
Comptabilisées avec les exportations par les douanes, les ventes de livres dans les départements, régions et communautés d'outre-mer se sont effondrées en 2018 (- 14,1 %), par contrecoup des effets positifs de la réforme des programmes scolaires des collèges enregistrés en 2016 et 2017. Parmi les principaux marchés, seul celui de Guyane se redresse après les perturbations provoquées par les mouvements sociaux en 2017. Une reprise de l'activité est attendue en 2019 grâce à la réforme des programmes des lycées. En milliers d'euros. Source : Statistiques douanières/Centrale de l'édition. * Evolution moyenne lissée de 2015 à 2018.

LES EXPORTATIONS DEPUIS 1999

LA RÉPARTITION DES EXPORTATIONS EN 2018

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités