Fécamp: Le Chat Pitre élargit ses horaires en été | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 10.07.2015 à 10h00 Les librairies des vacances 1/6

Fécamp: Le Chat Pitre élargit ses horaires en été

Chaque semaine pendant l’été, Livres Hebdo s’arrête dans une librairie du littoral français. Pour cette première étape, escale dans le port de Fécamp (Normandie) où se trouve le Chat Pitre. 

Série de l'été : les librairies des vacances de Livres Hebdo


Livres Hebdo : Pouvez-vous nous présenter votre librairie?

Clémence Lambard (Responsable de la communication de la librairie le Chat Pitre) : Le Chat Pitre a été fondé par Claire Lamotte il y a 16 ans, et est située sur le port de Fécamp, avec une vue directe sur le bassin. La boutique est facilement identifiable par sa devanture verte. L’effectif est composé par six femmes, quatre titulaires, une apprentie et une stagiaire. La librairie, généraliste, possède 18 000 références réparties sur 190 m2 et deux étages. Enfin, si les trois quarts de notre boutique sont dédiés aux livres, nous possédons également une partie consacrée à la papeterie, à la jeunesse, à la musique mais aussi à la déco.

Livres Hebdo : Comment vous adaptez-vous à la période estivale ?
 
Clémence Lambard : Nous avons commencé, ce jeudi 9 juillet, par la venue d’un comédien à l’occasion du passage du Tour de France à Fécamp.  Sinon, tout au long de l’été, nous organisons des concerts, des expos, mais aussi des rencontres et séances de dédicaces avec des auteurs normands. Nous ne fermons pas la librairie cet été, et élargissons même nos horaires d’ouverture en ouvrant les lundis après-midis.
 
Livres Hebdo : Quel est votre livre de l’été ?
 
Clémence Lambard : Sur le chemin des Ducs de Bernard Ollivier (Phébus). Ce livre n’est pas paru cet été mais il reste parmi nos incontournables. Bernard Ollivier, fervent amateur des routes de pèlerinage se devait de parcourir celle peu connue des Ducs de Normandie qui relie Rouen au Mont-Saint-Michel. Sur les traces de l’histoire, dans des départements qu’il connaît bien pour y avoir vécu, l’auteur dit son goût pour l’aventure moderne et intime de la randonnée. Une lecture revigorante.

Livres Hebdo : Comment abordez-vous la rentrée littéraire ?
 
Clémence Lambard : Comme chaque année, avec enthousiasme et confiance. Nous avons d’ores et déjà commencé à recevoir, trier, lire, à faire notre sélection et à préparer des fiches « coup de cœur ». Nous nous organisons entre nous pour nous répartir les lectures. Autrement, événements et dédicaces sont déjà au programme. Le plus gros du travail se fait, comme à chaque rentrée littéraire, en amont ! 

close

S’abonner à #La Lettre