A paraître

Bill Gates s'engage. Flammarion publiera la traduction de son nouvel essai, Climat, comment éviter le désastre, le 17 février 2021, au lendemain de sa sortie aux Etats-Unis chez Knopf. Il s'agit du premier ouvrage de l'ancien P-DG de Microsoft chez l'éditeur français.

"Depuis un certain temps, nous travaillons à un livre dans lequel serait exposé ce que nous devons faire au cours de la prochaine décennie pour éviter une catastrophe climatique et je suis très heureux que ce livre soit publié le 16 février" avait déjà annoncé l'auteur sur ses réseaux sociaux le 19 octobre. "C'est à la fois en scientifique et en homme de terrain pragmatique que Bill Gates s'adresse à nous pour évoquer la crise écologique actuelle. Nous sommes heureux de publier en français ce livre indispensable qui met à la portée de chacun les moyens de relever les défis environnementaux" explique Sophie Berlin, secrétaire générale édition chez Flammarion.

Solutions pour éviter la catastrophe

Le milliardaire a détaillé dans son blog quelques premiers éléments. Estimant "inspirant de voir tant de passion ces jours-ci pour la lutte contre le changement climatique et de savoir que le monde s'est fixé des objectifs ambitieux pour le résoudre", le milliardaire a souhaité fournir des plans pratiques pour répondre à ces défis. "Je proposerai un plan de ce que nous devons faire au cours de la prochaine décennie et au-delà pour mettre en place les outils qui nous aideront à éliminer les émissions de gaz à effet de serre tout en développant les solutions puissantes dont nous disposons déjà. Et je proposerai quelques mesures concrètes que les particuliers, les gouvernements et les entreprises peuvent prendre pour y parvenir. Je suis très enthousiaste à propos de ce livre et j'ai hâte de poursuivre la conversation sur la manière dont nous pouvons éviter une catastrophe climatique" .

Bill Gates a également été l'auteur de La route du futur, écrit en collaboration avec Nathan Myhrvold, Peter Rinearson et traduit par Yves Coleman, Guy Fargette, Michèle Garène, Léon Mercadet (Robert Laffont, 1997). Enfin, il avait publié, toujours chez Laffont, Le travail à la vitesse de la pensée, traduit par Daniel Roche, Marie-Hélène Sabard et Catherine Vacherat en 1999. Il avait préfacé le livre scientifique de Gordon Bell et Jim Gemmell, Total recall (Flammarion, 2011).
 





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités