Nouvel éditeur

Lancée le 9 mars prochain avec la parution de L’impérial socialiste de Louis Badinguet, Massot éditions se veut une maison généraliste qui "accompagne les changements de société, qu’ils soient pratiques, scientifiques ou spirituels [et qui] donne les outils pour participer à ce changement", explique Florent Massot, fondateur de la maison. Diffusée et distribuée par Interforum, le nouvel éditeur publiera dix titres par an, qu’il s’agisse de romans, d’essais ou de bandes dessinées.

Florent Massot n’en est pas à son coup d’essai puisque, depuis ses 17 ans, il a déjà lancé deux maisons à son nom en 1989 et en 2006, avec Actes Sud puis Hachette comme actionnaires. Mais, selon lui, "ces groupes n’ont pas pu suffisamment [le] soutenir financièrement", entraînant chaque fois un dépôt de bilan. Entre ces deux aventures éditoriales, il lance au sein de XO, en 2002, Oh ! éditions avec Philippe Robinet, actuel P-DG de Kero et DG de Calmann-Lévy, et Bernard Fixot, le P-DG de XO. De 2012 à 2016, il est directeur de collection aux Arènes, où il apporte Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler, mais aussi chez Flammarion et J’ai lu.

Aujourd’hui, l’éditeur souhaite s’inscrire dans une dynamique internationale en créant simultanément le groupe Openatnight, auquel est rattaché Massot éditions. La structure devrait également compter deux maisons supplémentaires, tournées vers le marché anglo-saxon : Shaligram, spécialisée dans la spiritualité et le développement personnel, et FM Publishing, pour la littérature, dont les premiers titres paraîtront en janvier 2018. Dix titres par an seront publiés sur le marché anglo-saxon dont 30 % issus de la maison française. "J’aimerais également monter une maison en Russie dès le deuxième semestre 2018", confie Florent Massot.

Pour l’heure, seules deux personnes sont aux commandes de ces multiples structures : Florent Massot et le musicien et acteur Louis Franck, "actionnaires à 50-50". A long terme, Florent Massot cherche à recruter des collaborateurs. "Je veux que ma maison soit moléculaire, qu’elle ait un côté start-up très mobile, avec des collaborateurs situés un peu partout qui travaillent de chez eux", souligne Florent Massot.

Cécilia Lacour


24.02 2017

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités