France Telecom envisagerait de vendre Alapage

Le site d'Alapage © Olivier Dion

France Telecom envisagerait de vendre Alapage

France Telecom souhaiterait vendre sa filiale e-commerce qui exploite les sites Alapage et Top Achat. L'an dernier, le groupe a injecté 100 millions d'euros dans sa branche de commerce électronique.

Par Hervé Hugueny,
avec hh,
Créé le 15.09.2008 à 00h00,
Mis à jour le 15.09.2008 à 00h00

Le groupe France Telecom aurait mis en vente sa filiale France Telecom e-commerce, qui exploite les sites Alapage et Top Achats, respectivement spécialisés dans les loisirs culturels et les produits informatiques.

L'ensemble réaliserait un chiffre d'affaires de 124 millions d'euros, pour une perte de 21 millions d'euros, selon le magazine Challenges.

Christophe Lasserre, P-DG de France Telecom e-commerce, et Hugues de Verdalle, représentant du groupe France Telecom au conseil d'administration de l'entreprise, sont restés injoignables. Le groupe n'a ni démenti, ni confirmé l'information.

Via sa filiale Orange Participations, France Telecom a procédé en décembre 2007 à un “coup d'accordéon” de 100 millions d'euros sur sa branche e-commerce, soit une réduction de capital suivie d'une hausse immédiate, pour apurer les pertes et reconstituer les fonds propres.

Au 30 juin la même année, le bilan de la société affichait 51,4 millions d'euros de pertes cumulées, et une situation nette négative de 24,7 millions d'euros.

France Telecom e-commerce ne publie pas ses comptes, qui ne sont pas non plus indiqués dans le rapport annuel et le document de référence financier du groupe côté en Bourse.

Repris en 1999 par France Telecom, Alapage était à l'origine spécialisé dans le commerce de livres sur Internet, avant d'élargir son offre à de nombreux autres produits.

Le livre reste un élément important de la communication du site, qui a défendu avec succès en justice face au Syndicat de la librairie française (SLF) le principe de la livraison gratuite, sans minimum d'achat.
15.09 2008

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités