François Azouvi lauréat du prix Sophie Barluet 2012

François Azouvi

François Azouvi lauréat du prix Sophie Barluet 2012

Avec Le mythe du grand silence - Auschwitz, les Français, la mémoire, le prix Sophie Barluet 2012 a voulu récompenser un ouvrage «rigoureux et novateur».

avec sp,
Créé le 11.12.2012 à 00h00,
Mis à jour le 11.10.2013 à 23h52

Le jury du prix Sophie Barluet a distingué le 5 décembre au Centre national du Livre (CNL) François Azouvi pour Le mythe du grand silence - Auschwitz, les Français, la mémoire, paru chez Fayard le 12 septembre 2012.

Dans la dernière sélection se trouvaient également Chateaubriand de Jean-Claude Berchet, publié le 8 mars 2012 chez Gallimard et arrivé en finale pour le prix ainsi que Les deux maisons, Essai sur la citoyenneté des Juifs (en France et aux Etats-Unis) par Pierre Birnbaum paru chez Gallimard le 6 septembre 2012.

Figuraient aussi sur la liste La mondialisation de l'inégalité de François Bourguignon, sorti le 30 août au Seuil; Gouverner, c'est servir - Essai de démocratie médiévale par Jacques Delarun le 8 mars 2012 chez Alma et Le Studio de l'inutilité par Simon Leys le 4 avril aux éditions Flammarion.

Récompenser un livre pas assez médiatisé

Le prix Sophie Barluet, doté de 10 000 euros, souhaite soutenir des ouvrages exigeants et novateurs en sciences humaines et sociales, «qui ne trouvent pas toujours l'accueil et l'écho dans la presse et les médias qu'ils seraient en droit d'attendre» selon le communiqué du CNL.

Le jury a ainsi salué dans le travail de François Azouvi, «porté par une écriture limpide et rigoureuse, l'ampleur du champ abordé, le refus du registre polémique et le renouvellement du regard sur une page importante de notre histoire.»

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités