François Busnel quitte la direction de Lire magazine | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec AFP, le 13.10.2015 à 21h07 (mis à jour le 13.10.2015 à 22h00) - 1 commentaire Médias

François Busnel quitte la direction de Lire magazine

François Busnel - Photo O. DION

François Busnel, producteur et animateur de "La Grande Librairie", a annoncé sa décision de quitter la direction du mensuel Lire et son poste d'éditorialiste à L'Express mardi après-midi pour désaccord avec le nouvel actionnaire du groupe L'Express, Patrick Drahi.

François Busnel, directeur de la rédaction du magazine Lire et éditorialiste à L'Express, a indiqué mardi avoir décidé de quitter le groupe de presse et Renaud Revel, rédacteur en chef à l'hebdomadaire, a évoqué son départ en interne mais n'a pas encore pris sa décision, ont-ils indiqué à l'AFP.

Quelque 115 journalistes du groupe ont pour l'instant décidé de partir dans le cadre de la clause de cession, après le rachat par Patrick Drahi (qui possède également Libération et des parts dans le groupe NextRadioTV).

Les journalistes de L'Express ont adopté ce mardi une motion de défiance contre le nouvel actionnaire du groupe et le directeur des rédactions, Christophe Barbier, pour protester contre un plan social qui vise 125 salariés, a-t-on appris de source syndicale.

Parallèlement, François Busnel a annoncé son départ pour désaccord avec le nouvel actionnaire.

Egalement producteur et animateur de "La Grande Librairie" sur France 5, François Busnel, 46 ans, a annoncé sa décision à ses équipes de Lire mardi après-midi. Il était entré à L'Express en 2001 comme rédacteur en chef ajoint du service Culture et dirigeait Lire depuis le 1er janvier 2004.

Le plan social prévoit le départ de 125 salariés, plus huit pigistes permanents, au sein du groupe, qui rassemble des titres comme L'Express, L'Expansion, Mieux vivre votre argent, Point de vue, Studio Cinélive, L'Etudiant ou Lire. Ils s'ajouteront aux 115 départs volontaires dans le cadre d'une clause de cession ouverte cet été.

Au bout du compte, le groupe passera de 700 à 500 salariés, avec une réduction d'environ un tiers des effectifs des rédactions. 200 salariés (ceux de L'Etudiant et de la régie) seront placés dans des filiales, avec une convention collective beaucoup moins favorable que celle de la presse.

Le plan social vise notamment des cadres intermédiaires, les correcteurs et documentalistes ainsi que des commerciaux et des administratifs.

Lire est distribué en moyenne à 53000 exemplaires par mois selon l'OJD, accusant une baisse de son tirage de près de 7% entre 2014 et 2015.

Auteur cité (1)

Commentaire récent

“ Avec des ventes qui baissent autant il aurait pu en tirer les conséquences avant mais bénéficier d'un plan est toujours préférable semble-t-il pour ces "cumulards" ” Nathalie il y a 4 ans à 08 h 24
close

S’abonner à #La Lettre