François-Henri Pinault admet vouloir céder la Fnac

François-Henri Pinault admet vouloir céder la Fnac

François-Henri Pinault, PDG de PPR © Kaï Juenemann

François-Henri Pinault admet vouloir céder la Fnac

Dans un entretien au Wall Street Journal, le P-DG de PPR annonce officiellement son intention de céder dès que possible ses filiales de distribution.

Par Clarisse Normand,
avec cn Créé le 15.04.2015 à 21h00

C'est désormais officiel : la Fnac est à vendre, et « le plus tôt sera le mieux », a déclaré dans le Wall Street Journal, en date du 24 novembre, François-Henri Pinault, le P-DG de Pinault-Printemps-Redoute (PPR), maison mère de l'enseigne de produits culturels. Aucune échéance n'a toutefois été communiquée.

François-Henri Pinault a fait état d'un plan de cession de ses filiales européennes de distribution, dont fait aussi partie le très populaire Conforama, afin de se recentrer sur le luxe et la mode. « Nous avons une grande faiblesse, la distribution. Ce n'est pas un secteur qui peut être rapidement développé à l'étranger », a-t-il notamment expliqué à notre confrère américain.

L'an passé, le secteur de la distribution a représenté plus de la moitié des 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires enregistrés par PPR. Avec 80 magasins en France, plus de 60 à l'étranger et un site Internet, la Fnac y a contribué à hauteur de 4,5 milliards d'euros, dont 559 millions venant du livre.

Depuis 2006, où les dossiers ont commencé à circuler, une vingtaine d'acheteurs se seraient manifestés autour des différentes sociétés à vendre, si l'on en croit les journaux financiers français. François-Henri Pinault n'exclut pas non plus des introductions en bourse, comme il vient déjà de le décider pour sa filiale CFAO (distribution automobile et pharmaceutique en Afrique).

En l'état, l'ensemble du pôle de distribution de PPR est estimé par les observateurs à quelque 4 milliards d'euros.
15.04 2015

Les dernières
actualités