Genève, dernières marges | Livres Hebdo

Par Olivier Mony, le 06.12.2019 (mis à jour le 06.12.2019 à 13h30) Roman/France 2 janvier Joseph Incardona

Genève, dernières marges

Joseph Incardona - Photo SABDRINE CELLARD/FINITUDE

Dans le Genève de la fin des années 1980, un homme et une femme vont s'aimer et s'attaquer à plus puissant qu'eux.

Voilà plusieurs livres, notamment Derrière les panneaux, il y a des hommes, (Finitude, 2015), Grand Prix de littérature policière, que le suisse Joseph Incardona est considéré comme l'un des maîtres du roman noir contemporain. Son dernier roman, La soustraction des possibles, très certainement le plus abouti de tous, sans renoncer en rien aux possibilités du noir oblige désormais à l'apprécier com

Lire la suite (2 160 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre