Essais et documents

Omniprésentes en 2019, les thématiques féministes s'ancrent un peu plus en librairie en ce début d'année. Du pratique à la littérature, les éditeurs promeuvent une société plus égalitaire, et cela passe par une éducation non sexiste dès la petite enfance, expliquent Pihla Hintikka et Elisa Rigoulet dans fille-garçon même éducation, le 8 janvier chez Marabout. L'Iconoclaste publie le 19 février un témoignage qui devrait avoir de l'écho, Rebellez-vous ! de Marie Laguerre (avec la journaliste Laurène Daycard), cette jeune femme frappée à Paris à l'été 2018 après avoir répondu à un harceleur de rue. Dans Comment devient-on féministe, qu'elle publie le 25 février chez Leduc.s, Julia Pietri aborde la question de façon transversale à partir de témoignages sur la sexualité, le travail, la parentalité ou la confiance en soi. En mars, Albin Michel donnera la parole à la sexologue Thérèse Hargot, qui relève l'importance d'une sexualité épanouie dans le couple, et plaide pour « un nouveau féminisme » incitant les femmes à davantage écouter leurs corps (Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour ?). La question des droits des femmes sera aussi au programme de L'Aube, qui propose une nouvelle édition de Un féminisme musulman, et pourquoi pas ?, de la sociologue Malika Hamidi (5 mars). Tandis que HarperCollins édite le 11 mars la version poche de Ma vie sur la route, mémoires d'une icône féministe, Libertalia portera la voix d'une autre militante, Valérie Rey-Robert alias Crêpe Georgette en ligne, qui publie le 5 mars Le sexisme, une affaire d'hommes. Marine Durand


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités