Jeunesse/France 10 juin Vincent Mondiot

Une mine, ce roman, pour découvrir les rituels des adolescents, leurs chambres, leurs mangas, leurs films pornos, leur rap. Et surtout leur langue ! Verte, très verte... Minh Tuan, Gaspard et Chloé, les trois glandus notoires du lycée, ne s'interpellent qu'à coups de « enculé de ta race, fils de pute (FDP), grosse merde et autres salope... » Mais n'y voyez aucun gage de haine. Ces trois-là sont copains comme cochons et n'imaginent pas un jour sans trainailler ensemble chez Auchan et s'encanailler à coup d'engueulades, de shit et de bières. Gaspard le puceau porté sur les films porno est empêtré dans ses réflexions vaseuses et dans ses « leans », des sodas qu'il sait comme personne pimenter de Xanax et de comprimés codéinés. Minh Tuan, plus chic, plus compliqué dans sa tête, était l'an dernier encore un ado épanoui et populaire, mais depuis sa rupture avec Marina, il a dévissé, porté par le non-élan généralisé de la bande des trois. La meuf Chloé est toujours en pétard contre le monde entier, en particulier contre Marina, l'élève modèle qui a lancé sa chaîne Youtube avec ses milliers de followers, et contre ses potes Minh Tuan et Gaspard. Elle est aussi connue pour vomir copieusement lors de fêtes où le trio n'a évidemment pas été invité. Séchages de cours, gueules de bois, discussions oiseuses sur la sexualité des Schtroumpfs, le bac s'embouche très mal... Un jour, la prof principale, à qui ils vouent pourtant du respect, les traite de « branleurs ». Un mot qui va réveiller leurs consciences avachies. Qu'on se le dise ! Nos trois énergumènes auront leur bac, et avec mention s'il vous plaît ! On kiffe ce livre au réalisme cru, et sur lequel souffle un grand vent punk.

Vincent Mondiot
Les derniers des branleurs
Actes Sud junior
Tirage: 3 000 ex.
Prix: 16.80 euros ; 464 p.
ISBN: 9782330136963





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités