Halte au trafic de dédicaces de bandes dessinées

visuel du Salon du livre de Paris 2012

Halte au trafic de dédicaces de bandes dessinées

Le Salon du livre de Paris se mobilise en mettant en place des mesures de sécurité strictes pour sa 32e édition.

J’achète l’article 1.50 €

Par Julie Rocha-Soares,
avec jrs,
Créé le 27.01.2012 à 00h00,
Mis à jour le 27.01.2012 à 00h00

En plein Festival international BD d'Angoulême, les organisateurs du Salon du livre de Paris, qui se tiendra du 16 au 19 mars porte de Versailles, diffusent un communiqué pour expliquer comment ils comptent endiguer le fléau des réseaux organisés quasi professionnels de chasseurs de dédicaces, auquel nous avions consacré notre enquête “Dédicaces : Scènes de chasse aux salons” (voir LH n° 857 du 18.3.2011 et notre actualité du 10 octobre 2011).

“La dédicace, qui ne devrait être qu'une rencontre entre un lecteur passionné et un dessinateur, s'est transformée depuis quelque temps en un trafic du fait d'individus dont le seul but est celui de l'argent malhonnêtement gagné. Ces personnes sont organisées pour s'accaparer les dédicaces réalisées par des auteurs généreux. Ils les revendent par la suite au marché noir sur des plateformes Internet”, pointe le communiqué.

Ainsi, les consignes d'accès à la 32e édition de l'événement vont être renforcées : “Aucun sac à dos contenant des bandes dessinées, chaise pliante ou tabouret ne seront tolérés dans le hall 1.” En outre, “tout sac laissé dans une file d'attente sans son propriétaire sera immédiatement confisqué et remis au vestiaire en application du plan Vigipirate”.

Le communiqué précise enfin que les éditeurs et libraires restent libres d'organiser comme ils l'entendent ce moment de signatures privilégié entre auteurs et lecteurs “en préservant la magie de l'échange”.
27.01 2012

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités