Iegor Gran : Mauvais esprit | Livres Hebdo

Par Véronique Rossignol, le 29.11.2019 (mis à jour le 29.11.2019 à 11h45)

Iegor Gran : Mauvais esprit

Iegor Gran, chez lui à Paris. - Photo OLIVIER DION - ©OLIVIER DION

Dans son quatorzième livre, Iegor Gran évoque son extraordinaire filiation russe.

Comme nom de plume, dès son premier roman Ipso Facto paru en 1998, il a préféré prendre celui de sa femme Catherine, une artiste dont les œuvres ornent le mur de la salle à manger de leur appartement parisien à l'ambiance de cabinet de curiosités. Gran, donc. Mais il a conservé son prénom de naissance, Iegor, dont on apprend l'origine dans ce quatorzième livre, Les services compétents, inspiré de

Lire la suite (3 700 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématiques

Livre cité (1)

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre